Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://vimeo.com/372582192

Le GHT Somme Littoral Sud robotise ses analyses de biologie et réalise des économies

Crédit : Geneviève De Lacour/TecHopital
Crédit : Geneviève De Lacour/TecHopital

(Par Geneviève DE LACOUR, aux journées de l'Afib)

REIMS, 28 octobre 2019 (TecHopital) - En rénovant, automatisant et optimisant la chaine d'analyse de ses 5 laboratoires, le GHT Somme Littoral Sud a réussi à économiser 4 millions d'euros sur 7 ans, ont expliqué Olivier Leroy, cadre de santé, et Laurianne Nombo, responsable des achats au sein du GHT lors des journées de l'Association française des ingénieurs biomédicaux (Afib).

Le groupement hospitalier de territoire (GHT) Somme Littoral Sud, dont l'établissement support est le CHU d'Amiens et qui comprend 10 établissements dont le CH de Montreuil-sur-Mer, le CH d'Abbeville et l'hôpital psychiatrique Philippe-Pinel dispose de 5 laboratoires sur son territoire assurant 6,2 millions de tests par an.

Fin 2017, "nous avons fait le constat que les automates étaient vétustes et les sites suréquipés. Une restructuration sur l'ensemble du GHT a donc été décidée avec une optimisation du parc d'automates et cela en maîtrisant les coûts, et en améliorant l'organisation générale de nos postes", a indiqué le 3 octobre Olivier Leroy, cadre de santé et chef du projet laboratoire, lors des journées de l'Afib à Reims. L'idée étant de renforcer le service client en réduisant le délai de rendu des résultats.

"Ce projet a été initié par les ingénieurs et les techniciens biomédicaux des laboratoires. Il vient du terrain. C'est nous qui l'avons proposé à la direction", a souligné Olivier Leroy. Une équipe projet de 24 personnes a été constituée avec des experts acheteurs et des experts de l'ingénierie biomédicale.

Pour le construire, des réunions mensuelles ont été organisées avec le personnel des 5 laboratoires, des personnes "qui n'avaient jamais travaillé ensemble". Et "chaque biologiste avait le même poids que les autres", a-t-il noté.

Une présentation du projet a été faite en 2017 à l'ensemble des 10 directeurs, "puis nous avons fait le tour de l'ensemble des pôles pour déterminer quelles analyses seraient réalisées sur chaque site", a fait remarquer le chef du projet. Une démonstration physique des process de robotisation a également été faite.

Un accord-cadre sur 9 ans

"Une procédure concurrentielle avec négociation en 7 phases a été montée", a relaté Laurianne Nombo, responsable des achats au sein du GHT. "Nous sommes partis sur un accord-cadre à émission de bons de commande pour une durée de 9 ans, à compter de la mise en service, et donc avec des temps de location variables."

Ce marché correspond à la massification et la mutualisation des besoins à l'échelle du GHT, avec des pratiques standardisées pour la prise en charge des échantillons. Une réflexion en coût complet a été menée (équipement, réactif, consommables et maintenance).

Pour le choix du prestataire, "nous avons essayé de trouver un équilibre entre le coût du projet, l'accompagnement technique et l'informatique", cette dernière se plaçant au centre du projet.

"Nous débutons actuellement l'installation des nouvelles chaînes, une mise en place qui va s'étaler de septembre 2019 à avril 2021. Le site du CH de Montreuil-sur-Mer commence son installation, Amiens va suivre. Nous procédons site après site. Chaque installation dure de 3 à 4 mois. Pour le CHU d'Amiens, les travaux vont durer 10 mois car nous remplaçons toute la chaine", a complété Olivier Leroy.

Pour un tel projet, "nous avons expliqué à la direction que nous avions besoin d'heures de formation pour le personnel". Ainsi, "7 techniciens de laboratoire et 2 informaticiens ont été mis à disposition." Un volume de 10.000 heures de formation a été mis à disposition pour nous accompagner et un volant de 1.500 heures supplémentaires pour les périodes critiques (le soir, heures supplémentaires) a été accordé.

La solution est fournie par Siemens. Un accompagnement de 1.700 jours d'"hommes Siemens" a été négocié. "Nous en profitons pour former tous les techniciens sur le Cham, sur la première chaine installée." Et Siemens a pris en charge leur hébergement pendant toute la durée de la formation.

"Le nerf de la guerre, c'est l'informatique". Ainsi, le middleware sera hébergé au niveau l'établissement support, c'est-à-dire le CHU d'Amiens qui est en passe de devenir hébergeur des données. Cette solution permettra d'échanger des résultats analytiques mais aussi d'assurer l'ensemble des échanges de tubes entre les sites, "ce qui nous permettra de renvoyer rapidement les résultats", a complété le chef du projet. "Il s'agit à la fois d'améliorer le cadre de travail et la qualité des prestations".

Une opération rentable

Le projet est réalisé "sans aucun investissement" de la part du GHT, pour un budget total estimé à 32 millions d'euros. "Tout a été monté en location machine et maintenance incluse. Nous réalisons ainsi 4 millions de gain d'achat, en ayant acheté de nombreuses options", a précisé le chef de projet.

Enfin, il faut noter que c'est une opération reproductible et qui devrait être reproduite sur les opérations d'achats connexes: transport des échantillons, internalisation des analyses, acquisition de réactifs hors chaîne.

Le marché a été divisé en 3 lots
  • Lot 1: solution d'automatisation des analyses de biologie, d'urgence et de grande routine sur la biochimie, l'immunochimie, la sérologie et l'hémostase.
  • Lot 2: automates de cytologie avec étaleur colorateur connectables sur chaîne.
  • Lot 3: automates pour analyses spécialisées connectables sur chaîne (uniquement pour le site d'Amiens, établissement support qui a décidé de prendre en charge les analyses spécialisées).

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
https://new.abb.com/fr/sante
https://www.ecophon.com/fr/connaissance/hc---noise-affects-quality-of-care/
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions