TecHopital.com

 

Le modèle et le financement des "hôtels hospitaliers" généralisés

Un appartement temporaire non médicalisé du Centre Léon-Bérard, à Lyon.
Un appartement temporaire non médicalisé du Centre Léon-Bérard, à Lyon.

PARIS, 31 août 2021 (TecHopital) - Quatre ans après le lancement d'expérimentations d'hébergements temporaires non médicalisés de patients, dit "hôtels hospitaliers", par une quarantaine d'établissements, le gouvernement a publié la semaine dernière un décret généralisant un modèle. Un arrêté fixe aussi le financement sous la forme d'un forfait à la nuitée d'un montant de 80 euros, pris en charge par l'assurance maladie et avec un effet rétroactif à compter du 1er janvier 2021.

Le décret et l'arrêté, publiés au Journal officiel de jeudi 26 août, viennent en application de la loi de financement de la sécurité sociale (LFSS) pour 2021, qui prévoit l'extension à l'ensemble des établissements de santé de tous statuts de la possibilité de proposer à leurs patients une prestation d'hébergement temporaire non médicalisée, en amont ou en aval de leur hospitalisation ou d'une séance de soins.

Cette généralisation vient après des expérimentations conduites depuis 2017 dans une quarantaine d'établissements et dont une évaluation a été faite (cf dépêche TecHopital du 7 septembre 2020). La généralisation du dispositif est l'une des mesures du Ségur de la santé.

La prestation d'hébergement temporaire non médicalisé peut être proposée par un établissement de santé à un patient "en amont ou en aval d'un séjour hospitalier ou d'une séance de soins", "sur prescription médicale d'un praticien exerçant en son sein", indique le décret.

L'établisse

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Agenda