Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Le nouvel hôpital Trousseau (NHT) de Tours ambitionne de récupérer 60% de son énergie fatale

Crédit : Cabinet AIA
Crédit : Cabinet AIA

PARIS, 29 janvier 2019 (TecHopital) - Le CHU de Tours a présenté la semaine dernière à la presse le nouvel hôpital Trousseau (NHT) dont les bâtiments, de haute qualité environnementale (HQE), permettront de recycler 60% de l'énergie fatale produite par les différents services.

Le nouvel hôpital Trousseau (NHT) doit réunir d'ici 2026 la majorité des activités du CHU, aujourd'hui réparties sur 5 sites. Baptisé "Horizon 2026", le projet de reconstruction représente un investissement de 320 millions € sur 10 ans pour un bâtiment de 70.000 m², dont 75 millions € financés par l'Etat. Les frais d'investissement courants représentent quant à eux 350 millions €.

Le projet du cabinet AIA. L'hôpital pédiatrique est le bâtiment triangulaire au Sud-Ouest, le plateau de biologie est tout à l'Est du site
La construction de bâtiments dédiés à la pédiatrie (16.590 m²) ainsi qu'à la biologie médicale (12.300 m²) sont également prévus pour un coût cumulé de 70 millions €. Ces 2 opérations sont aujourd'hui qualifiées de "tranches conditionnelles" en attente d'autorisation. Leur construction porterait le coût immobilier de l'opération à un total de 397 millions €.

Le projet architectural prévoit que l'accès au bâtiment principal se fera en traversant un parc. Les voies de circulation des voitures seront autant que possible éloignées des bâtiments. Dans ce schéma, la tour centrale de 12 étages pourrait être détruite. Son sort n'est aujourd'hui pas scellé, le coût de sa destruction étant estimé à 30 millions €.

Lors des travaux de réhabilitation de son extension (intégrée au projet de NHT), la tour accueillera les consultations médicales, puis ne sera plus utilisée que pour des activités "marginales".

Crédit : Cabinet AIA
La hauteur des nouveaux bâtiments sera limitée afin de s'intégrer dans le paysage périurbain de Chambray-lès-Tours, en rupture avec la tour de 12 étages, a expliqué Laurent Pérusat, du cabinet d'architecte AIA, cabinet sélectionné par le CHU en octobre 2018.

Un projet énergétique audacieux

Pour la construction du nouvel hôpital Trousseau, l’accent a été mis sur "la sobriété énergétique, le confort des usagers et la facilité de la maintenance technique", a indiqué Timothée Kleinpoort, ingénieur au cabinet AIA.

La sobriété énergétique sera obtenue grâce à la performance de l'isolation, l'étanchéité des enveloppes permettant d'en faire un bâtiment allant bien au-delà des objectifs de réglementation thermique 2012 (RT2012) avec un objectif de "besoin bioclimatique" (Bbio) fixé à -20%. "L'idée est d'avoir la meilleure enveloppe possible et de récupérer un maximum de chaleur", a complété l'ingénieur.

Plus encore que la sobriété énergétique des bâtiments, "nous exigeons un très haut niveau de confort avec un système de rafraichissement passif", a précisé Ivy Mouchel, directeur des services techniques du CHU de Tours, interrogé par TecHopital. Pour obtenir un tel résultat, une simulation thermo-dynamique a été demandée au cabinet d'architecture sur l'esquisse du projet. "Nous voulons éviter les phénomènes de surchauffe. Et pour cela nous avons demandé que soit modélisé, dans un premier temps, la réponse thermique du hall d'accueil à la journée la plus défavorable."

Crédit : Cabinet AIA
La conception bioclimatique du bâtiment passe également par l'implantation d'une grande place centrale végétalisée, "un poumon vert qui viendra tempérer toutes les surfaces orientées au sud". L’aménagement de patios végétalisés au cœur des bâtiments et la création d’un grand jardin central arboré devraient limiter l’échauffement des abords exposés vers les façades et permettre une ambiance climatique tempérée en périphérie et au cœur des constructions.

Les énergies renouvelables ne seront pas oubliées, le projet prévoyant d'installer des capteurs solaires en toiture du bâtiment. Des capteurs mixtes, puisqu'ils permettront d'assurer à la fois la production d'électricité et de chaleur pour l'eau chaude sanitaire.

L'originalité du projet tient dans son objectif de récupération de 60% de l'énergie fatale émise par les bâtiments, via différents systèmes de récupération de chaleur. Une première boucle directe de récupération, assurant le prétraitement de l’air neuf des centrales de traitement d'air (CTA), sera installée. Elle permettra la récupération d’énergie, même avec une eau à basse température, de l'air extrait des extracteurs, des transformateurs, des serveurs, des équipements d'imagerie, des équipements de stérilisation à fort dégagement énergétique.

Une seconde boucle centralisée, à température réhaussée par des pompes à chaleur, facilitera la récupération de l’énergie contenue dans les eaux usées pour une production de chaleur basse température et assurera ainsi les besoins simultanés de chaud et de froid.

Cette boucle permettra un échange d’énergie entre les bâtiments. Le bâtiment de biologie et le data center, qui ont un besoin continu en froid, verront par exemple leur énergie transférée pour chauffer le bâtiment d'hébergement, qui est à faible dégagement calorifique, et pour les besoins en eau chaude sanitaire.

Une navette électrique, des parcours logistiques automatisés

Pour le renouvellement de ses chaudières à gaz, le CHU étudie 3 options : la première serait de remplacer le gaz par du gaz, "ce qui ne coute pas très cher mais qui n'est pas bon pour l'environnement", a fait remarquer Ivy Mouchel. La deuxième option serait d'installer une centrale biomasse sur le site. La troisième option consisterait à signer un partenariat avec la métropole tourangelle pour se raccorder à un réseau de chaleur alimenté par une centrale biomasse. Mais la centrale et le réseau restent à construire. "Notre demande de partenariat a été formalisée et les élus de la métropole étudient actuellement cette option", a indiqué le directeur technique du CHU.

Le NHT prévoit également d'intégrer des parcours logistiques automatisés pour les repas, la pharmacie, la stérilisation, le linge et les déchets. "On réfléchit à une navette électrique au sein de l'hôpital" à destination des usagers, a par ailleurs confié Marie-Noëlle Gérain-Breuzard, directrice générale de l'établissement.

Crédit : Cabinet AIA
Laurent Pérusat a fait remarquer lors de la présentation du projet que le NHT serait conçu pour s'adapter à l'évolution des prises en charge, et qu'il intégrerait une dimension numérique pour accompagner les patients tout au long de leurs parcours, par exemple via une interface les reliant à la communauté médicale.

Un forum citoyen a été mis en place pour le projet du NHT. L'une des propositions faites par les citoyens est de mettre en place une "signalétique visible, de proposer un accueil par des personnels dédiés et de fluidifier l'accès à l'hôpital".

A noter que la construction du nouvel hôpital Trousseau se fera en BIM (Building Information Modeling) ou maquette numérique, mais son exploitation sera réalisée à l'aide d'une gestion de maintenance assistée par ordinateur (GMAO).

Les différentes étapes du projet :

  • 2019 : Présentation de l'avant-projet sommaire (APS)
  • 2020 : Présentation de l'avant-projet détaillé (APD), travaux préparatoires sur le site, réseaux enterrés, voiries et parkings
  • 2021 : démarrage des travaux de bâtiment
  • 2024 : réception des bâtiments et mise en service
  • 2025 : emménagement dans le NHT

Un bâtiment haute qualité environnementale
14 cibles sont définies par l’association HQE.
Le CHU de Tours a choisi de se fixer des objectifs allant au-delà de la réglementation en vigueur et s’engage en faveur de l’environnement, sur les cibles suivantes :
  • relation du bâtiment avec son environnement immédiat
  • chantier à faible impact environnemental
  • maintenance et pérennité des performances environnementales
  • qualité sanitaire de l’eau
  • gestion de l’énergie
  • gestion des déchets d’activité
  • confort hygrothermique
  • qualité sanitaire des espaces
  • qualité sanitaire de l’air
gdl/fbk

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions