TecHopital.com

 

Le projet Obépine cherche à déterminer si le coronavirus est persistant dans les eaux usées

Crédit: Shutterstock
Crédit: Shutterstock

PARIS, 25 juin 2020 (TecHopital) - Les chercheurs du projet Obépine accrédités pour travailler à l'Institut de recherche biomédicale des armées (Irba) sur la persistance du coronavirus dans les eaux usées, espèrent leurs premiers résultats d'ici quelques jours, a expliqué le 23 juin à TecHopital Sébastien Wurtzer, virologue à Eau de Paris.

Deux mois avant que le premier malade ne soit officiellement recensé en Italie, le coronavirus était présent dans les eaux usées de Milan et de Turin, a annoncé le 19 juin l’Institut supérieur de la santé (ISS) italien, information relayée le même jour dans le journal Le Monde. Pour aboutir à cette conclusion, l'étude italienne a examiné 40 échantillons d’eaux usées, recueillis entre octobre 2019 et février 2020.

En France, le projet Obépine pour "Observatoire épidémiologique dans les eaux usées", porté par Eau de Paris en collaboration avec Sorbonne Université, le Syndicat interdépartemental pour l'assainissement de l'agglomération parisienne (Siaap) et l'Institut de recherche biomédicale des armées (Irba) a recherché la présence du génome viral dans les eaux usées de 30 stations d'épuration, entre le 5 mars, soit avant le confinement, et le 23 avril (cf dépêche TecHopital).

Mais, "les exploitants français d'eaux usées, qu'ils soient publics et privés, ne conservent pas d'échantillons d'eaux usées dans leurs frigos",

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Agenda