TecHopital.com

 

Le volume de déchets produit par le CH de Moulins-Yzeure est resté stable pendant la crise sanitaire

Crédit Jean-Lionel Dias
Crédit Jean-Lionel Dias

PARIS, 11 mai 2020 (TecHopital) - L'hôpital de Moulins-Yzeure a enregistré une réduction du volume de ses déchets d'activité de soins à risque infectieux (Dasri) pendant la période épidémique de coronavirus du fait de la réduction des activités générales de l'établissement et cela afin d'accueillir les patients Covid-19, a indiqué à TecHopital, Rudy Chouvel, directeur des services logistiques de l'établissement.

Avec 922 lits et places, le centre hospitalier de Moulins-Yzeure est le deuxième établissement de soins en Auvergne, après Clermont-Ferrand. Pour gérer l'afflux de patients Covid-19, une unité Covid spécifique de 27 lits ainsi qu'une filière respiratoire ont été créés.

Pendant la crise sanitaire, le Samu a enregistré une augmentation de près de 50% de ses appels quotidiens. La salle de réveil, attenante au bloc opératoire, a été entièrement repensée et transformée en réanimation, l'établissement continuant par ailleurs d’assurer les interventions urgentes au bloc. Le plan de sécurisation de l’établissement a été enclenché. L'organisation et les flux logistiques de tout l’établissement ont été entièrement repensés.

Alors que la direction générale de la santé (DGS) appelait dans une note datée du 9 avril les établissements de santé à réduire leur volume de Dasri, le CH de Moulins-Yzeure a constaté une réduction du volume de ces déchets.

"La nature des Dasri produits pendant la période épidémique de Covid-19, notamment les équipements de protection individuelles (EPI) tels que les masques, les charlottes et les gants, co

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Agenda