Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr

Légère augmentation du nombre de scanners et d'IRM par habitant en 2018 (Drees)

Le nombre d'équipements d'imagerie rapporté à la population était en 2018 de 2,9 scanners pour 200.000 habitants, contre 2,8 en 2017, et de 2,3 appareils d'IRM pour 200.000 habitants contre 2,1 en 2017, indique une étude de la direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees) dans l'édition 2020 de son panorama des établissements de santé, basée sur les données 2018.

En ce qui concerne le nombre de scanners rapporté à la population, il varie de 0,8 à Mayotte et 0,9 en Haute-Loire, à 4,9 dans les Alpes-de-Haute-Provence et 5,3 dans les Hautes-Pyrénées. Pour les IRM, le rapport s’établit à 2,3 appareils pour 200.000 habitants pour la France entière, et varie de 0,7 dans le département de la Sarthe à 4,2 à Paris.

L’ensemble des appareils sont situés pour 87% dans le secteur public, dont 26% en centres hospitaliers régionaux (CHR), et pour 4% dans les centres de lutte contre le cancer (CLCC). 391 établissements possèdent au moins une IRM, soit 584 appareils (dont 539 exploités par l’établissement), situés pour 86% dans le public (dont 30% en CHR et 56% en centres hospitaliers -CH) et pour 4% en CLCC.

En 2018, 541 établissements publics ou privés à but non lucratif déclaraient au moins un scanner, contre 532 en 2017, pour un nombre total de 757 appareils - dont 704 exploités par l’établissement lui-même, contre 731 appareils en 2017 dont 684 exploités par l'établissement lui-même.

En 2018, 2.289 salles de radiologie conventionnelle, numérisée ou non, étaient réparties dans 817 établissements de santé publics et privés à but non lucratif en France métropolitaine et dans les Drom (Mayotte incluse), y compris le service de santé des armées (SSA). Il existait également 345 salles de radiologie vasculaire destinées aux
angiographies et aux coronarographies, réparties dans 179 établissements.

En 2017, 2.322 salles de radiologie conventionnelle, numérisée ou non, étaient réparties dans 817 établissements de santé publics et privés à but non lucratif. Il existait également 332 salles de radiologie vasculaire destinées aux angiographies et aux coronarographies, réparties dans 176 établissements.

Le nombre d’actes de scanners réalisés en établissements des secteurs public et privé à but non lucratif pour les patients hospitalisés dans ces établissements était estimé en 2018 à 3,1 millions contre 3 millions en 2017, et le nombre d’actes pour des patients externes à 4,2 millions contre 4 millions en 2017, hors activité libérale pratiquée dans les établissements publics.

Pour les IRM, l’activité était estimée, en 2018 et en 2017, à 0,6 million d’actes pour les patients hospitalisés dans ces établissements et à 2,1 millions pour les patients externes contre 2 millions en 2017.

Enfin, 126 établissements disposaient en 2018 d’une unité de médecine nucléaire contre 128 en 2017, pour un total déclaré en 2018 de 286 gamma-caméras (dont 270 sont exploitées par les établissements eux-mêmes), situées pour 45% en CHR contre 288 gamma-caméras en 2017.

Edition 2019 du panorama de la Drees

Edition 2020 du panorama de la Drees

gdl/ab

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda