TecHopital.com

 

Les brancardiers aidés par l'ordinateur au CHU de Dijon

PARIS, 9 avril 2014 (Direct Hôpital) – Le CHU de Dijon a mis en place une régulation automatisée des transports internes. La ponctualité des brancardiers a bondi de 25% et la réorganisation du travail a permis aussi de réduire à la fois la pénibilité et le nombre de postes.

Ce n'est pas de la science-fiction : depuis près d'un an, ce n'est plus l'homme qui distribue les transports au CHU de Dijon, mais un calculateur dédié.
 
"Compte tenu de l'évolution de l'activité, et malgré les capacités de nos régulateurs, nous devions aller plus loin en terme de réactivité dans un contexte de réduction d'effectifs", explique Jean-Yves Gerbet, responsable du service de transport des patients.
 
Le service a donc installé le module Optiale, en complément du logiciel de gestion et de régulation des demandes de transport (internes, externes, de matières, etc.) PTAH de la société Géosoft Aquitaine
 
Ce module a permis au service de mettre en place une stratégie d'ordonnancement (régulation) en "juste à temps". Cette stratégie consiste à attendre que le brancardier ait terminé sa course avant
Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
http://amc.ukr.fr/don/
Agenda