Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr
http://www.canyon.fr/

Les CHU du Grand Ouest posent les fondations d'une plateforme commune de simulation en santé

Crédit: CHU d'Amiens
Crédit: CHU d'Amiens

Les CHU du Grand Ouest ont posé les fondations d'une plateforme commune de simulation en santé, a annoncé fin mai dans un communiqué de presse le groupement de coopération sanitaire (GCS) des hôpitaux universitaires du Grand-Ouest (Hugo).

Le schéma directeur de cette future plateforme prévoit de constituer, à partir de six centres de simulation existants (Angers, Brest, Nantes, Poitiers, Rennes et Tours), une plateforme Hugo composée d'antennes labellisées dans chaque CHU.

Elaboré par un groupe de travail composé de membres des CHU et des facultés du Grand Ouest, ce schéma directeur a "pour objectif le développement d'une offre coordonnée dans le Grand Ouest pour garantir l'accès de tous les étudiants et professionnels de santé à cette méthode pédagogique innovante", indique le GCS Hugo.

Le 10 mai, le Pr Jean-Claude Granry, chef de pôle au CHU d'Angers, qui anime cette réflexion, a présenté ce schéma directeur de la simulation aux représentants des quatre agences régionales de santé (ARS) concernées.

"Chaque CHU doit développer cette pédagogie pour former ses professionnels, mais certaines disciplines ou techniques nécessitent des équipements coûteux, qui ne serviront que pour la formation d'hyper-spécialistes. On peut penser à la chirurgie cardiaque, ou au robot chirurgical par exemple.

Pour garantir la qualité de la formation et la bonne utilisation de ces équipements, nous avons décidé de les répartir entre nous, ce qui devrait permettre aux six structures de proposer un choix complet de formations", explique Jean-Claude Granry, coauteur, avec sa collègue Marie-Christine Moll, d'un rapport commandé par la Haute autorité en santé (HAS) faisant l'état des lieux de la pratique en simulation en France, et d'un guide des bonnes pratiques en matière de simulation en santé.

"Ouvertes en priorité aux professionnels de santé du Grand Ouest", les antennes de la plateforme de simulation Hugo "partageront un programme de formation et des méthodes pédagogiques, une bibliothèque commune de scénarii nécessaires aux séances de simulation, s'appuieront sur des offres de stages facilités par les échanges de professionnels déjà organisés au sein d'Hugo et développeront des programmes de recherche multicentriques", indique le GCS Hugo.

Jointe début juin par APMnews, la déléguée générale du GCS Hugo, Cécile Jaglin-Grimonprez, précise qu'"une charte de fonctionnement est en cours d'élaboration", qui sera adressée à chacun des six centres de simulation."S'ils la respectent, il seront labellisés Hugo".

Une "première mouture" de cette plateforme commune Hugo est prévue "à horizon début 2017", indique Cécile Jaglin-Grimonprez.
Par la suite, ajoute-t-elle, "un appel à projets, à destination de nos membres, sera passé, pour l'achat d'équipements pouvant aujourd'hui manquer - outils de simulation en chirurgie bariatrique ou en ophtalmologie par exemple".

Pour rappel, le GCS Hugo réunit six CHU (Angers, Brest, Nantes, Poitiers, Rennes et Tours), le centre hospitalier (CH) régional d'Orléans, l'Institut de cancérologie de l'Ouest, et le CH du Mans.

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda