TecHopital.com

 

Les conditions de travail dans les établissements de santé s'améliorent globalement depuis 2003

PARIS, 10 mars 2015 (Direct Hôpital) – Les contraintes physiques ou de rythme de travail ont diminué entre 2003 et 2013 dans le secteur hospitalier (public et privé), mais les tensions avec les patients augmentent, selon le panorama 2014 des établissements de santé publié jeudi par la direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees).

Ce panorama comporte notamment trois dossiers pour "approfondir des questions structurelles et éclairer les mutations du monde hospitalier". Le premier porte sur les conditions de travail dans les établissements de santé, le deuxième est consacré aux structures des urgences hospitalières et le troisième concerne la tarification à l'activité (T2A) et les réadmissions des séjours en chirurgie entre 2002 et 2012.
 
L'enquête Conditions de travail a été réalisée sur les années 2012 et 2013 et porte sur un échantillon de 4.300 personnels de l'ensemble du secteur hospitalier (public et privé). Cet échantillon important permet d'analyser finement les différences de conditions de travail en fonction des professions et du statut des établissements, souligne la Drees.
 
L'enquête montre "des conditions de travail qui s'améliorent depuis 2003", date à laquelle la Drees avait réalis&eac
Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait