TecHopital.com

 

http://www.canyon.fr/

Les hôpitaux d'Alsace-Lorraine se sont réorganisés de fond en comble lors de la première vague de Covid-19

Crédit: iStock/Juanmonino
Crédit: iStock/Juanmonino

NANCY, MULHOUSE, STRASBOURG, 26 novembre 2020 (TecHopital) - Les hôpitaux des ex-régions Alsace et Lorraine ont été contraints de réorganiser leur activité et de redéployer leur personnel à marche forcée lors de la première vague de Covid-19, ont rapporté des membres de la direction du CHU de Nancy, du groupe hospitalier de la région de Mulhouse et Sud-Alsace (GHRMSA) et des Hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS), lors du Séminaire national des hospitaliers (SNHosp) qui s'est tenu les 18 et 19 novembre en visioconférence.

Si les HUS ont accueilli leur premier patient hospitalisé en raison du Covid-19 le 25 février, les trois établissements ont été touchés en premier lieu par une augmentation rapide du volume d'appels gérés par leur Samu-centre 15 respectif.

Dès les premiers jours de mars, le GHRMSA a dû renforcer ses effectifs au Samu en faisant appel aux internes et à des assistants de régulation médicale (ARM) supplémentaires, puis aux secrétaires médicales alors qu'un important foyer épidémique s'était déclaré une semaine plus tôt lors d'un rassemblement religieux à Mulhouse.

Deux salles de régulation supplémentaires ont été ouvertes successivement les 4 et 7 mars pour faire face à l'augmentation du volume d'appels (2.000 par jour contre 500 en période normale), la première au sein du GHRMSA et la seconde au sein de la préfecture du Haut-Rhin, tandis que le CHU de Strasbourg a également ouvert une salle de délestage pour soulager son Samu dès le 4 mars.

Des filières Covid créées dès les premiers jours


Pour accueillir les premiers patients Covid, les trois établissements ont également dû réorganiser leur filière d'urgence et de médecine, en

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait