TecHopital.com

 

Les hôpitaux devront sans cesse réduire leur surface (Congrès de l'IFHE)

Crédit: Shutterstock/Konstantin L
Crédit: Shutterstock/Konstantin L

Le modèle actuel des "gros hôpitaux" est condamné à disparaître pour laisser place dans la plupart des cas à de petites structures locales consacrées à des actes médicaux simples, anticipe Mark-Erik Nota, consultant en architecture hospitalière pour la société Sweco.

Il s'est exprimé lundi à l'occasion du congrès de la Fédération internationale d'ingénierie hospitalière (IFHE), qui se tient jusqu'à mardi à La Haye.

Le consultant a relevé deux principaux facteurs de cette évolution: la réduction des durées de séjour et le développement de l'e-santé.

La mutation qu'il a anticipée devrait concerner tous les établissements, "". Ces derniers pourraient en effet être contraints de garder une surface significative pour leurs activités de formation, de recherche et pour des soins de pointe.

Mark-Erik Nota a appelé les gestionnaires d'hôpitaux à anticiper les évolutions à venir. Le risque, en l'absence d'une réorganisation suffisamment rapide, est de s'embarrasser de surfaces inutiles et de grever ses finances avec un loyer inadéquat.

Une réduction poussée par les coûts


Egalement consultante en ingénierie hospitalière, Rianne Scott (société Arcadis) a remarqué qu'il pouvait être "" d'agrandir son établissement à la faveur d'une rénovation - d'autant que les besoins en soins ne font qu'augmenter.

Elle a cependant observé que l'

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
http://amc.ukr.fr/don/