Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Les Hôpitaux universitaires de Strasbourg renforcent la sécurité de leurs services d'urgence

Les Hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS) ont décidé de renforcer les dispositifs de sécurité dans leurs services d'urgence à la suite de l'agression violente de certains personnels par un patient de l'hôpital de Hautepierre, a-t-on appris le 28 août auprès de la direction des HUS.

"On n'est pas dans le cadre d'une incivilité, mais d'un patient qui décompense d'un point de vue médical", a tenu à préciser d'emblée Christophe Gautier, le directeur général des HUS contacté le 28 août par APMnews (site d'information du groupe APM International dont fait partie TecHopital) au sujet d'une agression survenue une semaine plus tôt au service d'urgence de l'hôpital de Hautepierre.

Le directeur général a indiqué que deux soignants étaient "en arrêt maladie pour un poignet foulé et une cervicalgie" à la suite de cet évènement, "sans autre dommage pour les autres personnels qui sont intervenus".

"Nous avions conclu un protocole d'accord au mois de mai, qui fait que nos urgences ne font pas partie du mouvement de grève", a rapporté Christophe Gautier alors que le collectif Inter-urgences recensait 229 services d'urgence en grève le 29 août, "il prévoyait notamment des déploiements de mesures de sécurité avec un agent de sécurité supplémentaire par site d'urgence de 20h à 24h".

"On avait indiqué qu'on allait faire une évaluation du dispositif pour voir s'il était nécessaire de l'étendre et à la suite de l'évènement du 22 août, nous avons eu une rencontre avec les personnels", a-t-il poursuivi.

Pour répondre à "l'émotion" suscitée par cet évènement, la direction des HUS a décidé de débloquer un budget annuel de 600.000 euros pour "avoir un vigile présent 24h/24" aux services d'urgence du Nouvel hôpital civil et de Hautepierre, de doter les personnels d'un système individuel d'appel pour alerter les agents de sécurité, et "[d']aménager quelques matériels et notamment un brancard de contention pour des patients en décompensation violente".

"Les professionnels ont été satisfaits de la réponse à nos revendications professionnelles", a réagi Christian Prudhomme, secrétaire général de FO aux HUS, "on se rend compte que quand le vigile est présent, il n'y a plus ces actes d'agression".

Son syndicat avait déposé le 23 août un préavis de grève pour le vendredi 6 septembre, et le représentant syndical a indiqué le 29 août que celui-ci était en passe d'être maintenu à l'issue d'une concertation de deux jours menée auprès des personnels.

"On va certainement faire une journée de grève pour marquer le coup", a expliqué le représentant FO.

gl/ab

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
https://pro-smen.org/prime-PRO-SMEn-hopitaux
Les offres
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions