Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Les manipulateurs radios prévoient une troisième journée de mobilisation le 17 mars

Bureau des manipulateurs en radiologie du CHU de Dijon.
Bureau des manipulateurs en radiologie du CHU de Dijon.

PARIS, 27 février 2020 (TecHopital) - Les manipulateurs en électroradiologie médicale poursuivent leur mouvement et appellent à manifester le mardi 17 mars sous les fenêtres du nouveau ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran, pour une revalorisation de leur profession.

Après une première journée de mobilisation, organisée le 21 novembre 2019 à l'initiative du collectif national "Pas de radio, pas d'hosto", puis d'une deuxième le 21 janvier qui a vu les manipulateurs radio de 235 établissements suspendre leur travail (cf dépêche TecHopital), une nouvelle journée de mobilisation a été annoncée le 18 février.

Cette troisième journée de mobilisation est prévue pour le 17 mars, à Paris. Déjà les manipulateurs en électroradiologie de nombreux établissements ont annoncé, sur les réseaux sociaux, leur présence à Paris ce jour-là, devant le ministère.

A l'occasion de la deuxième journée de mobilisation en janvier, une délégation de cinq manipulateurs radio de la CGT, de SUD-santé et de FO ainsi qu'un représentant de l'Ufmict-CGT, a été reçue par Raphaël Yven, directeur de cabinet à la direction générale de l'offre de soins (DGOS) et Vanessa Fage-Moreel, conseillère ressources humaines de la DGOS.

Cette délégation avait présenté les revendications des manipulateurs radio, qui n'ont pas le statut de soignant et demandent une meilleure reconnaissance professionnelle et financière. N'étant pas directement rattachés aux urgences, ils ont du mal à obtenir de leur établissement la prime de risque de 100 euros, dite "prime Buzyn".

L'ex-ministre des solidarités et de la santé avait en effet annoncé en décembre 2019 le versement d'une prime de risque de 100 euros net par mois à compter de décembre 2019 à l'ensemble des "personnels non médicaux exerçant majoritairement aux urgences, y compris ceux qui sont rattachés à d’autres unités fonctionnelles (brancardiers, manipulateurs en électroradiologie médicale, infirmiers de psychiatrie qui interviennent aux urgences)".

Mais les établissements ont interprété différemment les modes d'attribution de cette prime.

Evoquant cette prime, "elle n’est qu’une des revendications du combat que nous menons. L’obtenir est un plus mais nous ne nous battons pas uniquement pour cela, nous nous battons pour que la profession entière soit revalorisée", a indiqué Andrea Hugou, manipulateur radio au CHU de Nice.

La délégation n'ayant eu "aucun retour de la part de la DGOS", les manipulateurs en électroradiologie ont décidé de poursuivre leur mouvement. Ils appellent donc à "une mobilisation de masse à Paris [...] le 17 mars pour faire du bruit devant le ministère".

Arrêt des cotations, pressions des directions

Pour obtenir gain de cause, nombreux sont les manipulateurs radio à faire la grève des cotations. Ainsi, ils ne transmettent plus les informations sur les examens qu’ils font passer. Les directions des établissements font pression auprès des manipulateurs pour une reprise de cette activité, qui entraîne un manque à gagner.

Le nouveau ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran, avait reçu courant janvier à l’Assemblée nationale une délégation de manipulateurs radio. "Désormais en responsabilité, nous attendons de lui de répondre clairement à nos revendications légitimes", affirment-ils sur les réseaux sociaux.

Enfin, une cagnotte de solidarité a été mise en place fin janvier pour soutenir les manipulateurs sanctionnés par la direction de leur établissement et notamment pour couvrir les pertes de salaire, les frais d'avocats, etc.

A noter que les manipulateurs radio du CHU de Caen sont entrés mardi 25 février en grève illimitée.

gdl/ab

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions