TecHopital.com

 

Les prestataires industriels de stérilisation espèrent un "effet GHT" pour dynamiser le marché

Crédit: Fotolia/werbefoto-burger.ch
Crédit: Fotolia/werbefoto-burger.ch

Les industriels prestataires de stérilisation aux établissements de santé espèrent voir le marché se dynamiser du fait de la constitution des groupements hospitaliers de territoire (GHT) et des mutualisations associées, a constaté APMnews lors des journées nationales d'études sur la stérilisation dans les établissements de santé organisées par le Centre d'études et de formation hospitalières (CEFH) début avril à Lille.

Les trois acteurs du marché, Sterience, MVO et Vanguard Medical, ont pu présenter leur offre lors d'un symposium sur "la prestation de sous-traitance industrielle en stérilisation aujourd'hui" organisé à la veille des journées.

Si le marché s'est ouvert aux début des années 2000 par des "usines de stérilisation" lancées par le pionnier Sterience, la tendance du marché se concentre maintenant sur une offre dite in situ proposant des remises aux normes ou des conceptions et gestions de nouvelles unités de stérilisation au sein des établissements de santé -publics comme privés-, au plus près des activités chirurgicales et qui peuvent permettre un retour en arrière car les établissements de santé gardent la stérilisation dans leurs murs.

Depuis l'édition précédente des journées de stérilisation en avril 2015, aucun des trois acteurs n'a engrangé de nouveau contrat pour réaliser des stérilisations in situ, selon les informations recueillies par APMnews auprès des sociétés pendant les journées. Mais les industriels espèrent que la situation actuelle des établissements de santé va dynamiser leur activi

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Agenda