Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Les travaux de rénovation du CHU de Martinique devraient débuter en septembre 2020

Crédit : Shutterstock
Crédit : Shutterstock

FORT-DE-FRANCE, 14 novembre 2019 (TecHopital) - Le CHU de Martinique poursuit ses projets de rénovation tout en ayant à se concentrer sur des travaux urgents de maintenance, dans un contexte de dégradation de ses locaux et d'important déficit budgétaire, a expliqué le 6 novembre son directeur général, Benjamin Garel.

Les travaux de rénovation du site Pierre Zobda-Quitman du CHU de Martinique devraient débuter en septembre 2020 pour se terminer en 2025, a précisé Benjamin Garel à APMnews (site d'information du groupe APM International dont fait partie TecHopital). "Nous sommes en train de produire les marchés" pour lancer cette opération, "il y aura six mois d'études avant de commencer les travaux".

Le bâtiment "est très dégradé" et nécessite des travaux sur la sécurité incendie, la plomberie, l'électricité et les gaz médicaux, a-t-il expliqué. Le coût des travaux de réfection et de mise en conformité du site, qui comprend environ 400 lits et places de médecine, chirurgie, obstétrique (MCO), est évalué à 20 millions d'euros (M€).

"Nous allons débuter les travaux sur la sécurité incendie plus tôt, en mars pour les finir dans un an", a-t-il ajouté, soulignant l'urgence à traiter la situation. La rénovation du centre Emma-Ventura, qui comprend 300 places en établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et 90 lits en unité de soins de longue durée (USLD), se poursuit.

Les travaux d'amélioration des conditions d'hébergement, de sécurité sismique et incendie sont estimés à entre 8 M€ et 10 M€. Le CHU prévoit ensuite la construction d'un nouveau bâtiment, dont le coût n'a pas encore été déterminé. Les études sont en cours de lancement.

Il s'agit de "créer 100 à 150 lits pour à la fois passer de 4 à 2 lits dans les chambres et créer de nouveaux services, comme de l'hébergement temporaire", a précisé Benjamin Garel, soulignant que le département de Martinique est confronté à "une très grosse croissance de la population âgée".

Les activités du site Lamentin-Bourg ont par ailleurs été déplacées sur le site de Mangot-Vulcin, à l'exception d'une unité d'hémodialyse, dont le transfert sera effectif en septembre 2020.

Benjamin Garel a ajouté que le CHU est "en négociation avec le ministère" pour reconstruire son site de Trinité, sur lequel sont, en attendant, effectués des travaux de rénovation.

La Haute autorité de santé (HAS) a décidé en septembre de surseoir à statuer sur la certification du CHU en raison de réserves dans l'attente des résultats d'une visite de suivi, note-t-on. Ces réserves ont porté sur le management de la qualité et des risques, la gestion du risque infectieux et le management de la prise en charge médicamenteuse du patient.

Le chantier sur l'amélioration du management de la qualité et des risques "est en cours" et devrait porter ses fruits au moment de la contre-visite de la HAS dans six mois, a commenté Benjamin Garel.

Il s'est en revanche montré davantage préoccupé par la situation de la gestion du risque infectieux, étroitement liée à la vétusté du CHU. "On est en train de bâtir un plan d’action" sur le respect des règles d'hygiène et la mise à jour des procédures, a-t-il indiqué. Mais "ce qu’ont également remonté les examinateurs, c'est que l'état des locaux ne pousse pas à la rigueur".

"Certains endroits n'ont pas été repeints depuis 40 ans et les locaux se dégradent beaucoup plus vite qu’en métropole" en raison des conditions climatiques, a-t-il ajouté. D'où des travaux de revêtement pour améliorer les conditions de travail et "redonner de la remotivation" à appliquer les procédures d'hygiène.

Le CHU de Martinique a également "un gros travail à faire pour changer d'échelle dans la gestion des médicaments", a poursuivi Benjamin Garel. Celui-ci devrait passer par un plan de formation, mais aussi par des travaux de logistique.

Des progrès ont déjà été réalisés sur la gestion des dispositifs médicaux: il y a eu jusqu'à "80 références en rupture de stock en permanence pour les dispositifs médicaux, on est passé en dessous de 20. Mon objectif est de diviser ce chiffre par deux chaque année", a-t-il fait valoir.

S'agissant de la pharmacie, le CHU est confronté à plusieurs difficultés, a-t-il souligné, évoquant les mauvaises conditions de stockage. Par exemple, "une zone de stockage n'est pas climatisée" en raison d'un dysfonctionnement matériel, "nous sommes sur le sujet".
L'établissement doit globalement effectuer de nombreux travaux de maintenance, à "80% curative" sur certains lieux.

"Beaucoup d’équipements critiques sont détériorés", a souligné Benjamin Garel. Il a ainsi expliqué que les surpresseurs de l'hôpital ont dû être changés et qu'un onduleur a été commandé pour l'imagerie.

"On est sur un hôpital très fragile, on fait tout pour sécuriser le plus critique", a-t-il insisté.

Réduire le déficit à -90 M€ dans cinq ans

En 2018, le CHU a réalisé un résultat de -118 M€ (hors aides), sur un budget de 600 M€ (compte principal), contre -128 M€ en 2017. Son déficit devrait atteindre le même montant en 2019.

Son plan global de financement pluriannuel (PGFP) a été rejeté par le comité interministériel de la performance et de la modernisation de l'offre de soins hospitaliers (Copermo) en juin. Il devrait être réexaminé en janvier 2020, a fait savoir Benjamin Garel.

"Nous avons eu un accompagnement de 90 M€ en 2019, et dans les hypothèses de notre PGFP, nous souhaitons voir valider cet accompagnement pluriannuel afin de pouvoir proposer un plan d'action pour atteindre un résultat de -90 M€" dans cinq ans.

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
https://new.abb.com/fr/sante
https://www.ecophon.com/fr/connaissance/hc---noise-affects-quality-of-care/

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions