Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Les trois CLCC proposant la protonthérapie ont signé un accord-cadre de coopération

Crédit : IBA
Crédit : IBA

PARIS, 30 juillet 2018 (TecHopital) - Les centres de lutte contre le cancer (CLCC) de Paris, Nice et Caen, qui proposent une prise en charge par protonthérapie (radiothérapie utilisant l'énergie d'un faisceau de protons pour détruire les cellules tumorales) ont signé un accord-cadre pour garantir l'égalité d'accès aux soins sur tout le territoire français, a annoncé la fédération Unicancer dans un communiqué lundi 9 juillet.

Le centre Antoine-Lacassagne de Nice, l'Institut Curie à Paris, ainsi que le centre François-Baclesse de Caen dont le centre d'hadronthérapie a été inauguré jeudi 5 juillet, sont les trois établissements de soins français à être équipés pour traiter leurs patients par protonthérapie.

Ces trois CLCC ont signé un accord-cadre de coopération visant à garantir l'égal accès des patients sur le territoire français.

Cet accord est organisé en trois volets, explique la fédération dans son communiqué.

Le premier consiste à "organiser les parcours patients, notamment en structurant des filières de prise en charge qui permettront d'optimiser le parcours de soins au bénéfice des patients". Cela permettra également d'assurer la continuité des traitements en cas d'arrêt prolongé de l'un des centres, dans un cadre prédéfini, est-il précisé.

Le deuxième volet comprend la structuration d'un programme d'enseignement et de formation, visant notamment à partager les bonnes pratiques et à mutualiser les compétences.

Le troisième volet porte sur la structuration d'une "coopération nationale dans les domaines de la recherche et de l'innovation médicale, technique et technologique, l'objectif étant d'amener aussi vite que possible les nouvelles découvertes au lit du patient".

Selon une information transmise à APMnews et TecHopital par la société française de radiothérapie oncologique (SFRO), "l’organisation de l’offre de soin et du maillage territorial de la protonthérapie au plan national est pilotée depuis plus de trois ans [par cette dernière]".

"Le fait que les trois centres de protonthérapie de haute énergie français soient tous les trois des [CLCC] et fassent partie du même groupe (Unicancer) [est] un élément organisationnel important mais qui ne doit pas occulter l’implication de notre société savante, qui reste le pilote national du développement de la proton thérapie jouant pleinement son rôle d’interface entre les centres de soins et nos tutelles", a précisé Jean-Michel Hannoun-Levi, membre du bureau de la SFRO et responsable de la proton thérapie au centre Antoine-Lacassagne de Nice.

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait

Inscrivez-vous à la newsletter gratuite

Les offres
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions