Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Management durable: s'efforcer de libérer l'énergie du personnel...

PARIS, 4 mars (Direct Hôpital) – Le centre hospitalier Esquirol de Limoges a été choisi par le Ministère de l'écologie pour la réalisation d'un DVD de formation sur le "management durable". En valorisant le talent et l'énergie de ses agents, l'hôpital a fait baisser son taux d'absentéisme et attire les candidats à l'embauche.

Le centre hospitalier Esquirol (1048 places), spécialisé en santé mentale, n'en est pas à sa première récompense: en 2010 dans la catégorie eau et énergie, puis en 2011 dans la catégorie management, il avait déjà reçu des "awards du développement durable" remis par les Fédérations hospitalières et l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME).

 
Cette fois, c'est le ministère de l'Ecologie qui a contacté l'hôpital pour y réaliser un DVD à l'intention des formations dispensées par l'Institut de formation sur l'environnement (IFORE) aux entreprises des secteurs publics et privés.
 
"Je me suis appuyé sur la démarche écologique pour insuffler un management différent, résume Antoine Pacheco, directeur de l'hôpital. Les ressources humaines ne sont pas une énergie fossile qu'on peut gaspiller. La valeur ajoutée d'un hôpital, c'est la compétence, le talent, l'énergie collective de ses salariés."
 
Le responsable a donc initié une politique managériale visant à "replacer les agents au cœur des priorités", en mieux prenant en compte leurs attentes et en leur faisant confiance. "Il s'agit de privilégier les formations d'adaptation à l'emploi, de favoriser la contractualisation plutôt que la contrainte, de donner des espaces de discussion et de décision sur toute la chaîne de fonctionnement, etc.", détaille-t-il. 
 
Si quelques cadres ont dû être convaincus, cette mise en avant du personnel a porté ses fruits. Des groupes de projets ont été mis en place par les agents eux-mêmes, sur des thématiques liées notamment au développement durable. Ils se sont par exemple impliqués dans la gestion des déchets et ont tâché de pousser à l'utilisation de véhicules propres.
 
Mais alors que les agents hospitaliers sont souvent débordés, comment trouvent-ils le temps de se préoccuper de thématiques parfois éloignées des simples soins ? "Ce n'est pas un problème d'effectif, assure Antoine Pachero. Il s'agit simplement de bien s'organiser et de bien communiquer à l'intérieur d'une structure. Les agents sont plein de ressources et s'intéressent à ces thématiques citoyennes."
 

"Tout le monde est gagnant"

 
Outre les économies liées aux thématiques liées à l'écologie, dont le personnel s'est emparé et qui permettent des économies facilement mesurables – la gestion des stocks a permis à l'hôpital d'économiser 200.000 euros en 2012 et l'économie d'énergie a atteint 50.000 euros – cette gestion "durable" du personnel a produit d'autres résultats.
 
"Dans le management durable, tout le monde est gagnant, affirme le directeur. L'agent, car il ne vient pas au travail la peur au ventre, et l'institution, puisque le personnel est plus productif." L'absentéisme ordinaire a ainsi diminué de 7 à 8% en deux ans et l'absentéisme lié aux accidents du travail a diminué de moitié.
 
Autre avantage, cette image éthique de l'établissement attire les candidats au recrutement. "Même sur les postes rares, comme les orthophonistes, les ergothérapeutes ou les psychomotriciens, il n'y a pas de postes vacants. Et quand on ouvre un poste, on reçoit des candidatures extérieures, preuve que l'établissement a une bonne image", se félicite le directeur, qui a la chance de "pouvoir choisir entre plusieurs candidatures" lorsqu'il recherche un nouvel infirmier.
 
Alors que plus de 70 agents vont prochainement partir à la retraite, Antoine Pacheco se tourne vers les jeunes: "je passe du temps avec les internes avant qu'ils sortent, pour les rassurer, leur proposer des plans de carrière dans la région". Des contrats qu'ils sont 9 sur 10 à accepter. Ainsi, les internes qui deviendront assistants à partir de novembre 2013 ont déjà été recrutés et Antoine Pacheco pense déjà à ses recrutements en 2014 et 2015.
 
Le management prend aussi en compte les besoins des salariés: une crèche a ainsi été ouverte à l'hôpital, et des créneaux de toucher bien-être mis en place. "Tout cela entraîne une ambiance positive", conclut le directeur. Et au final, les patients aussi en sortent gagnants. /mb

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda