Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Matériel médical : la petite entreprise du CH de Plaisir-Grignon

PLAISIR (Yvelines), 15 février (Direct Hôpital) - Le centre hospitalier de Plaisir-Grignon n'a pas acheté de fauteuil roulant neuf depuis 2010. Le résultat d'une meilleure gestion de son parc et de la création d'un atelier de réparation d'équipement médical.

Des fauteuils roulants qui encombrent les couloirs, parfois au détriment des consignes de sécurité incendie… C'est le quotidien de certains services de soins. Au centre hospitalier de Plaisir-Grignon (989 lits), Frédérique Padel, cadre supérieure de rééducation, a eu l'idée de tous les rassembler dans un lieu unique après "avoir vu des fauteuils dans tous les coins et des ergothérapeutes qui avaient du mal à en trouver en bon état."

L'hôpital venait tout juste, en 2010, d'embaucher un nouveau brancardier. Ce dernier possédait une expertise dans la réparation de fauteuil, suite à une expérience professionnelle antérieure. "Nous avons donc réfléchi pour associer la centralisation du parc avec son entretien, raconte Frédérique Padel. Cela a mis un terme au stockage inesthétique dans les différents couloirs et a limité le gaspillage."

Il n'était en effet pas rare qu'un service décide d'acheter des fauteuils neufs sans même prendre la peine de vérifier dans la réserve si un appareil était disponible ou si les fauteuils en mauvais état étaient réparables. Et lorsqu'ils décidaient d'en porter au service technique, ils pouvaient se retrouver face à des serruriers ou des plombiers peu habitués à ce type de matériel…

Après avoir obtenu un local, la kinésithérapeute et le brancardier ont travaillé avec l'équipe d'ergothérapeutes pour réaliser un inventaire du matériel existant, numéroté et classé par secteur. Aujourd'hui, quand un rééducateur recherche un fauteuil, il n'a qu'à le demander au technicien, qui vérifie son état avant d'enregistrer le prêt.

A leur retour, les fauteuils repassent entre ses mains, sont désinfectés et à nouveaux vérifiés. Le technicien intervient aussi sur les déambulateurs, les cannes, les fauteuils de confort ou les attelles.

Depuis la naissance de ce projet, en 2010, aucun fauteuil neuf n'a été acheté. "Quelques achats sont prévus dans les prochains mois, à cause de l'usure naturelle des appareils", prévient néanmoins Patricia Carlier, directrice en charge de l'action gérontologique, stratégie, qualité - gestion des risques, de l'hôpital.

"Le but était que la baisse des achats de fauteuils compense totalement le salaire du technicien", souligne Frédérique Padel. De plus, l'investissement initial était faible : une bonne caisse à outils, un jet à haute pression et un appareil vapeur pour la désinfection. Signe de l'intérêt que porte l'établissement à cette initiative : un mini pont élévateur va être installé prochainement.

415 fauteuils, sur les 460 répertoriés dans l'établissement, ont été remis en état depuis novembre 2011. "On entre maintenant dans une phase de développement d'une maintenance préventive, avec une révision annuelle des fauteuils", précise la cadre supérieure de santé.

Un autre projet est également en cours d'élaboration: la création d'un centre labellisé de choix et d'essai de fauteuil roulants, avec un parcours extérieur, à l'image de celui proposé par l'hôpital Raymond Poincaré de Garches (Hauts-de-Seine). Outre l'aspect économique et environnemental, cet atelier représente aussi une belle évolution professionnelle depuis un poste de brancardier. /mb

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions