Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Mise en place d'un comité de retour sur expérience entre PUI et officines à Montargis

La mise en place d'un comité de retour sur expérience (Crex) a créé une dynamique d'échange entre pharmaciens hospitaliers et pharmaciens d'officine de l'agglomération montargoise (Loiret), selon une expérience rapportée à Hopipharm, congrès du Syndicat national des pharmaciens des établissements publics de santé (Synprefh).

A la suite d'un premier projet de coopération ville-hôpital sur l'amélioration de la qualité des prescriptions, la pharmacie à usage intérieur (PUI) du centre hospitalier (CH) de Montargis a mis en place un Crex sur l'analyse qualitative des prescriptions de sortie avec les pharmaciens d'officine de l'agglomération intéressés. L'objectif était de dynamiser les échanges entre acteurs hospitaliers et pharmaciens d'officine.

Un Crex par semestre est organisé, d'une durée de 1h30. Ils sont composés d'un pharmacien d'officine, de deux pharmaciens de la PUI et de deux responsables de la qualité et gestion des risques de l'établissement, a décrit Julie Bissonnier de la PUI du CH de Montargis.

L'activité porte sur le recensement des événements indésirables rencontrés par la PUI et les officines en collectant des "fiches progrès officinales" créées à cet effet et des fiches événements indésirables de la PUI.

En 2018, deux Crex ont eu lieu. La PUI a déclaré 20 fiches sur 8 mois dont 65% concernaient des ruptures d'approvisionnement de médicaments en ville. Il pouvait aussi s'agir d'arrêt de commercialisation ou d'erreur de commande.

Les huit officines participantes ont déclaré en 11 mois 85 fiches concernant 20 services hospitaliers, avec comme principaux services prescripteurs les urgences, la pédiatrie et l'oncologie médicale. Les difficultés rencontrées par les officines sur les ordonnances de sortie étaient de trois types: des absences ou erreurs de posologie (28%), de durée (17%) et de dosage (15%).

Des actions de communication et de sensibilisation ont été mises en place auprès des médecins hospitaliers et des officines et notamment pour les informer lors d'un passage en ville de médicament et sur les ruptures d'approvisionnement.

"Ce projet va continuer une fois par semestre et doit être élargi à d'autres prescripteurs comme les infirmières ainsi qu'à d'autres officines et en élargissant la zone géographique", a indiqué Julie Bissonnier.

sl/gdl/eh

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions