Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr
http://www.canyon.fr/

Mise en place progressive de la plateforme EPI-stock

Un message d'alerte rapide sanitaire daté du 7 septembre de la direction générale de l'offre de soins (DGOS) précise les contours de la plateforme EPI-stock, outil centralisé de suivi des stocks en équipements de protection individuelle (EPI) qui a vocation à se substituer aux autres formes de remontées de stocks d'EPI (Googleforms, tableurs Excel, etc.).

L'objectif est de permettre une veille en routine sur les stocks en EPI, une harmonisation du reporting et une automatisation des alertes en cas de tension.

En effet, depuis le début de la crise sanitaire, la distribution de masques et d'équipements de protection individuelle (EPI) est assurée par Santé publique France (SPF). Mais cette distribution par SPF devrait s'achever début octobre.

EPI-stock, plateforme de remontée des stocks, pilotée par la direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees), est "opérationnelle depuis début août" et "en cours de déploiement ainsi que de fiabilisation".

Il s'agit d'un "outil de dialogue entre les établissements et les agences régionales de santé (ARS)", permettant de gérer la distribution de masques chirurgicaux, masques FFP2, gants, surblouses, tabliers et charlottes.

De plus l'application web calcule le nombre de jours couverts par le stock à partir des données remontées et fait apparaître de façon immédiate une alerte lorsque la durée de couverture est inférieure à 3 semaines. Les informations collectées permettront aux ARS d'anticiper les potentielles situations de tension et de les traiter immédiatement. Ainsi une estimation des besoins de l'établissement de santé sera remontée au centre de crise sanitaire afin de procéder à des arbitrages entre établissements.

Chaque agence régionale de santé (ARS) devra se doter d'un référent EPI-stock avec lequel les établissements pourront interagir.

Enfin, la mise à jour des stocks devra être réalisée de manière hebdomadaire, sous la responsabilité du directeur d'établissement.

A noter que, de début août à début octobre, le ministère de la santé a pour mission de créer les comptes des 3.089 établissements les plus importants et s'assure de leur fournir les codes d'accès.

A partir de mi-septembre, les ARS vont prendre la main et créer les comptes des autres structures.

gdl/nc

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda