Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.ja-sante.fr/
http://www.canyon.fr/

Nantes: l'Etat alloue 175 millions d'euros supplémentaires à la reconstruction du CHU (Jean Castex)

L'Etat va allouer 175 millions d'euros supplémentaires à la reconstruction du CHU de Nantes, portant le montant total de son aide à 400 M€, a annoncé le premier ministre lors d'un déplacement à Nantes.

Jean Castex a fait cette annonce lors de la signature du protocole du contrat de relance et de transition écologique (CRTE) avec Nantes Métropole, le 26 février.

Tout en confirmant qu'il annoncera "très prochainement" le "volet" des accords du Ségur de la santé "sur les équipements et l'investissement hospitalier", il a déjà fait savoir que le CHU de Nantes allait "pleinement bénéficier de cet effort majeur, mais juste et nécessaire".

"Grâce à ce plan, l'Etat va allouer 400 millions d'euros au projet de reconstruction complète du CHU sur l'île de Nantes", ce qui "représentera plus de 40% du coût total".

Sur les 400 M€, "225 M€ avaient déjà été alloués au moment de la validation de ce projet", a-t-il rappelé.

"J'ai décidé de compléter le financement avec donc 175 millions d'euros supplémentaires pour sécuriser la réalisation de cette opération majeure pour la métropole nantaise et ses habitants, bien sûr, mais pour l'ensemble du territoire régional."

Le nouveau CHU de Nantes est programmé pour 2026 pour un coût de 953 M€ toutes dépenses confondues, rappelle-t-on.

Le CHU est devenu propriétaire du terrain en octobre 2020 et a lancé les travaux de terrassement qui vont durer 14 mois (évacuation et comblement de 360.000 m³). Fin janvier, son directeur général a indiqué que la mise en concurrence des entreprises se poursuivait pour 13 lots sur 36 actuellement en négociation.

san/gdl/ab

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait