Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com
Qualité / sécurité

GH Eaubonne-Montmorency: un nouveau schéma directeur de sécurisation des installations électriques

EAUBONNE (Val-d'Oise), 21 août 2019 (TecHopital) - L'hôpital Simone-Veil, situé à Eaubonne, ayant subi différentes pannes électriques entre 2010 et 2013, a décidé de fiabiliser les installations électriques de son site principal grâce à une solution de secours électrique haute tension, a expliqué Alain Bled, ingénieur en chef de l'établissement, lors des journées IHF en juin.

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Le CH de Carcassonne a décidé de se protéger d'une éventuelle crue centennale

CARCASSONNE, 20 août 2019 (TecHopital) - Le CH de Carcassonne a décidé de prendre des mesures pour se protéger de l'éventualité de nouveaux épisodes de crues centennales comme celui qui a endommagé les sous-sols de l'hôpital en octobre 2018, a expliqué mi-juillet à TecHopital Alain Guinamant, directeur général de l'établissement.

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

L'ANSM ouvre une consultation publique sur la cybersécurité des dispositifs médicaux

PARIS, 2 août 2019 (TecHopital) - L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a mis en ligne le 19 juillet un projet de recommandations pour la cybersécurité des dispositifs médicaux soumis à consultation publique jusqu'au lundi 30 septembre.

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Violences à l'hôpital: les signalements ont progressé de 6% en 2018 (rapport ONVS)

PARIS, 26 juillet 2019 (TecHopital) - La direction générale de l'offre de soins (DGOS) a publié le 23 juillet le rapport 2019 de l'observatoire national des violences en milieu de santé (ONVS), qui comptabilise, pour 2018, 23.360 signalements réalisés (+6%) par 426 établissements de santé (-4,5%).

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

"La qualité de l'analyse des évènements indésirables graves est insuffisante" (HAS)

(Par Geneviève DE LACOUR, à la journée de formation de la SoFGRES)

LYON, 10 juillet 2019 (TecHopital) - Le bilan des évènements graves associés aux soins reste lourd en France, et malgré le déploiement de moyens de gestion des risques, la qualité de l'analyse de ces évènements est globalement insuffisante, a expliqué Philippe Chevalier conseiller technique de la Haute autorité de santé (HAS), lors de la journée de formation de la SoFGRES.

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Les offres
Agenda