Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

"Nous voulons créer un véritable réseau de conseillers en organisation" (Lucie Roussel, Aniorh)

PARIS, 29 octobre 2018 (TecHopital) - Lucie Roussel, directrice du parcours patients et du bloc opératoire au sein de l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), a été élue en mai dernier à la tête de l'Association nationale de l'ingénierie en organisation (Aniorh) avec la volonté de créer un véritable réseau "des conseillers en organisation", a-t-elle expliqué dans un entretien à TecHopital.

L'Aniorh, co-organisatrice des journées Hopitech, regroupe les ingénieurs en organisation des hôpitaux, appelés conseillers en organisation au sein des établissements. Elle estime que ces ingénieurs sont une centaine en France mais leur nombre reste très imprécis. Pour rompre leur isolement, Lucie Roussel leur lance un appel à se manifester auprès de son association.

TecHopital : Vous êtes la nouvelle présidente de l'Aniorh, quel est votre parcours professionnel ?

Lucie Roussel : Diplômée de l'école des mines de Nantes en 2010, j'ai toujours souhaité travailler à l'hôpital, sans avoir à m'occuper directement du patient. J'ai débuté ma carrière en travaillant trois ans chez Adopale, un cabinet de conseil en organisation hospitalière, ce qui m'a permis de traiter de sujets très variés: les urgences, le bloc, etc. J'ai intégré l'AP-HP en 2012. En tant qu'ingénieur en organisation, j'étais rattachée à la direction des ressources humaines du siège et ma mission était d'intervenir dans tous les établissements de l'AP-HP, en soutien organisationnel. Puis j'ai voulu me rapprocher du terrain en rejoignant en 2016 le groupe hospitalier (GH) Hôpitaux universitaires Paris-Sud [hôpitaux Antoine Béclère, Bicêtre et Paul-Brousse] qui n'avait pas à l'époque d'ingénieur en organisation. J'ai travaillé avec le directeur des opérations sur les parcours patients. Depuis août, je suis la nouvelle directrice du parcours patient et du bloc opératoire à l'hôpital Béclère. Notre rôle, en tant qu'ingénieur en organisation, est de conseiller. Mais avec ce nouveau poste, j'ai plus de poids décisionnel.

Avant de la prendre la tête de l'Aniorh, vous avez participé à la création d'un réseau professionnel des ingénieurs hospitaliers au sein de l'AP-HP

LR : En 2012, la direction de l'AP-HP nous a demandé de créer un réseau professionnel des ingénieurs en organisation. C'était des professionnels qui ne se connaissaient pas, échangeaient peu. Le réseau des conseillers en organisation, le "ReCOR", a donc été créé. Sur les 39 établissements de l'AP-HP, on compte 26 à 27 ingénieurs en organisation. L'idée est de se rencontrer physiquement tous les deux mois sur une demi-journée et de partager nos expériences. Il s'agit avant tout d'un réseau d'entraide.

Pouvez-vous nous donner des exemples des sujets abordés ?

LR : L'année passée nous avons abordé le patient debout en ambulatoire, les nouveautés organisationnelles du nouveau centre ophtalmologique de Cochin, la stratégie de déploiement de la direction des services informatiques patient, la gestion des files d'attente en consultation, les outils de traçabilité des transports inter-hospitaliers des prélèvements biologiques. En 2017, nous avions évoqué l'apport de la certification HAS pour les conseillers en organisation, la création d'une unité d'accueil préopératoire, ou encore la formation au lean management.

Quelles sont vos ambitions pour l'Aniorh ?

LR : J'ai découvert l'Aniorh en 2012, en ayant l'image d'une association assez poussiéreuse. D'ailleurs, je le leur ai dit à l'époque, ce qui ne m'a pas empêché de m'impliquer. Ils m'ont proposé de prendre des responsabilités et je suis devenue webmaster ce qui m'a permis d'opérer une refonte du site internet. Je suis ensuite devenue vice-présidente de l'association. Ma volonté en tant que présidente est de rendre cette association plus dynamique, mieux communiquer, mieux nous présenter et surtout atteindre plus d’ingénieurs en organisation, isolés dans leur établissement. Ils sont parfois rattachés à la DRH, la stratégie, la logistique ou la qualité. Mon but est de réussir à les localiser, puis les contacter, leur présenter notre association et leur montrer notre utilité. Je souhaite une mise en réseau de ces conseillers dont j'ignore le nombre à l'échelle nationale. D'ailleurs, nous ne sommes pas tous ingénieurs. Un tiers voire la moitié sont issus du corps soignant et ont suivi une formation.

Quels sont les évènements phare de l'Aniorh ?

LR : L'Aniorh connaît deux temps forts chaque année: Hopitech qui se déroule en octobre dont nous sommes les co-organisateurs avec H360 et l'Udhir. Et puis nous organisons une journée professionnelle en mai ou juin. Elle est entièrement consacrée à la présentation de sujets divers. Nous demandons au préalable quels sujets ils souhaitent aborder. Il s'agit d'un temps de partage, de rencontre qui renforce les liens entre nous. La prochaine journée est prévue le 21 juin 2019 à Paris, mais le lieu n'est pas encore fixé.

Quelle a été l'évolution du rôle des ingénieurs en organisation avec la mutualisation, la mise en place des groupements hospitaliers de territoire (GHT) ?

LR : On pensait qu'il y aurait une explosion dans la création de postes d'ingénieurs en organisation. Finalement il y en a eu quelques-uns. Mais la mise en place des GHT s'est d'abord faite sur des fonctions qui n'impactent pas directement l'ingénieur en organisation: la partie formation, les systèmes d'information, la fonctions achats. En revanche, je reste persuadée qu'on aura besoin de plus en plus d'ingénieurs en organisation. Avec la mise en place des GHT, il y a tel besoin en termes de structuration du parcours patient, qu'on ne pourra pas se passer de compétences en ingénierie. Ce sera un des métiers support pour réussir la mutualisation, l'optimisation du parcours patient.

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
https://new.abb.com/fr/sante

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions