Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr

Nouvel équipement de coronarographie au CH de Saint-Malo

Le centre hospitalier (CH) de Saint-Malo renouvellera son équipement de coronarographie en avril pour un investissement de plus de 1 million d'euros, a annoncé l'établissement mi-février dans un communiqué.

Le CH a souhaité remplacer son matériel de coronarographie, devenu obsolète, pour s’équiper d’un nouveau système de haute performance, permettant de visualiser des détails anatomiques d’une excellente qualité en émettant beaucoup moins de rayons X et en diminuant la quantité de produits de contraste utilisée pour la visualisation des coronaires, induisant ainsi moins de toxicité pour les reins. La salle dévolue à cette activité, datant de 2003, sera également adaptée pour l’installation du nouvel équipement.

Les équipes ont retenu le modèle de radiologie interventionnelle nouvelle génération Azurion* 7F12 (série 7, détecteur 12) de Phillips. L'investissement s'élève à 1,2 million d'euros dont 615.000 € HT pour le matériel, 350.000 € TTC pour les travaux et 230.000 € pour le coût de location d'un site mobile et d'un dispositif de montage.

Crédit: David Gédéon-Brulé
Le nouvel équipement sera en place au cours de la première semaine d’avril. Pendant les travaux de réaménagement et d'installation, une organisation transitoire est en place depuis le 4 février avec transfert de l'activité sur un site mobile équipé installé dans l'enceinte de l'établissement, entre les urgences et l’entrée extérieure des consultations d'IRM. Venu du Royaume-Uni, l'équipement mobile pesant 26 tonnes a été installé par une opération de grutage (photo ci-contre). Il n'existe que quatre structures modulaires équipées d'un appareil de coronarographie en Europe, indique l'hôpital.

L’activité de coronarographie n'a cessé de croître depuis sa mise en place il y a 29 ans au CH de Saint-Malo. Sur 1.500 actes annuels de coronarographie à présent, la moitié aboutit à des angioplasties dont un tiers sont effectuées en urgence.

sl/nc

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda