TecHopital.com

 

https://afib2022.fr/

Observatoires, référents sûreté... face à la violence à l'hôpital, les solutions organisationnelles existent

Crédit : Shutterstock
Crédit : Shutterstock

(Par Geneviève DE LACOUR)

PARIS, 18 avril 2019 (TecHopital) - Face à la violence à l'hôpital, des solutions organisationnelles existent, comme les observatoires, les référents sûreté ou encore les conventions santé-police-justice, constate-t-on dans ce troisième volet (sur quatre) de notre enquête TecHopital sur la sûreté des établissements.

Début 2016, le CHU de Rennes a mis en place un observatoire local de la violence. "Des organisations syndicales demandaient des comptes sur la gestion des plaintes du personnel, leur accompagnement mais aussi sur la manière de coordonner les actions de formation", explique Eric Louis, responsable sécurité du CHU.

L’observatoire a donc été créé après une concertation entre la direction et les syndicats afin de répondre plus précisément aux questions de violences exercées envers les professionnels. L'idée était d'avoir une entité annexe du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) pour traiter spécifiquement de ce problème.

L'observatoire a été placé sous l’égide de la directrice des ressources humaines de l'établissement et est constitué d'un collège pluridisciplinaire. La substitut du procureur a été sollicitée en 2018 ainsi qu’un responsable d’état-major pour expliquer aux syndicats, le suivi des procédures et leurs modalités, sur comment informer le CHU des suites de procédure. Un protocole d’accord santé-justice-police a d'ailleurs été signé en 2015 et remanié en 2017.

Ainsi, l'observatoire

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
http://amc.ukr.fr/don/
Agenda