Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

24/01/2013
Envoyer un email Imprimer

Parc automobile: la location tient la route

PARIS, 24 janvier (Direct Hôpital) – Des établissements de santé ont recours à la location longue durée plutôt qu'à l'achat lors du renouvellement de leur parc de véhicules. Cela peut réduire le budget automobile de près d'un quart tout en garantissant une flotte en bon état.

La location longue durée (LLD) est une réalité depuis de nombreuses années pour les grandes entreprises. Pourquoi ne pas l'utiliser dans les établissements de santé ? "Notre directeur général est convaincu que les solutions utilisées dans le monde privé peuvent avoir un sens dans le milieu hospitalier public", affirme Philippe Honoré, responsable achats et approvisionnements du Centre hospitalier de Valenciennes.

Lors du renouvellement de son parc automobile, en 2010, le centre hospitalier a donc engagé une réflexion sur la gestion de son parc de 60 véhicules dont la moyenne d'âge était de sept à huit ans  et dont il était propriétaire à 95%. Les calculs ont montré que le remplacement total de la flotte aurait abouti à un coût annuel de gestion de 630.000 euros, au lieu de 550.000 euros pour une location, soit 15% de plus.

Pour favoriser la concurrence entre loueurs et obtenir les meilleurs tarifs, l'hôpital a divisé son appel d'offres en quatre lots: les véhicules particuliers et utilitaires, les poids lourds, la location courte durée et les véhicules médicalisés d'urgence. Pour ces derniers "c'est un loueur qui fait équiper les véhicules, à partir d'un cahier des charges défini par l'hôpital, explique Philippe Honoré. C'est le lot sur lequel nous avions le plus de craintes concernant un éventuel manque de concurrence, mais on s'est rendu compte qu'il y avait des loueurs prêts à faire ce type de proposition."

 Les contrats sont signés pour une durée de 60 mois, à l'exception des véhicules du Smur, loués pour 30 mois, à cause de leur usage plus intensif. Un premier de ces véhicules d'urgence vient d'ailleurs d'être renouvelé. Philippe Honoré en tire un premier bilan, qui n'est pas que financier: "la location nous permet d'avoir une flotte en excellent état dont l'entretien est assuré par les loueurs. C'est très rassurant, car il n'y a plus de risques de panne."

La location assure également une régularité dans les dépenses, le forfait étant mensuel et tout compris. Les gestionnaires de pôle ont néanmoins été difficiles à convaincre. "Passer d'une gestion sur investissement à une gestion locative change très fortement les habitudes, note Philippe Honoré. Par ailleurs, les responsables craignaient de perdre des budgets d'investissement ou de ne pas pouvoir choisir les véhicules. Il a fallu faire des réunions pour leur faire accepter ce changement."

A l'hôpital départemental de Felleries-Liessies (Nord), le cabinet de conseil Era est arrivé aux mêmes conclusions. L'établissement a passé en 2010 sa flotte d'une vingtaine de véhicules en LLD. Le contrat, qui comprend la maintenance, les trains de pneus et l'assurance a permis de réaliser des économies de 25% sur l'ensemble du budget automobile. "Notre budget maintenance était très élevé et nous passions beaucoup de temps à réparer des modèles anciens, très consommateurs d'essence, jusqu'à 25l au 100km", témoignait en mars 2012 Martin Trelcat, directeur de l'hôpital, dans les colonnes de Flottes Automobiles.

Les deux établissements ont profité de ce renouvellement plus fluide de leur flotte pour se pencher sur l'offre de voitures électriques. Un premier véhicule est arrivé à Valenciennes en février 2012. "Nous voulions goûter à cette technologie, précise Philippe Honoré. Aujourd'hui, nous prévoyons que lors de notre prochain appel d'offres, en 2014, 60% de notre flotte en véhicules utilitaires et particuliers passera en électrique. Cette technologie est très adaptée au milieu hospitalier."

Cela est d'autant plus vrai à l'hôpital de Felleries-Liessies, organisé en pavillons au sein d'une forêt de 80 hectares, où les déplacements de moins de 500 mètres sont fréquents. Sur vingt véhicules, sept sont d'ores et déjà électriques. Autre avantage de cette technologie: l'établissement a bénéficié des aides de l'Ademe pour les modèles électriques, soit 2000 euros en 2010 et 2011./mb

Partagez cet article

Il y a 2 commentaires sur cette publication

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Rédigé par: 'profil supprimle 30/01/2013 à 12:01
|
Bonjour,
lors de mes échanges avec Philippe Honoré, il m'a expliqué qu'une solution mixte achat-location avait été tout d'abord envisagée. Il apparaissait néanmoins que les coûts liés à la présence d'un garage (frais de personnel et de surface) rendaient cette solution bien moins intéressante.
Il a donc été décidé de fermer le garage, dont l'unique employé s'est vu proposer une autre fonction dans l'hôpital.

Une version location sans la partie entretien n'a pas été envisagée, car "l'objectif était de ne plus avoir de surprise au niveau des frais", m'a précisé Philippe Honoré.

Cette option existe néanmoins, tant pour la location pure (mise en place au CH) que la location avec option d'achat. Dans les deux cas, il est possible de ne pas prendre la prestation d'entretien et de payer seulement un "loyer financier", m'a précisé le commercial de Diac Location à Valenciennes, suite à votre question. Le seul cas particulier est celui des véhicules électriques, où en plus du loyer financier, il y a forcément la location de la batterie en sus.
Rédigé par: sandrine.berger@ch-brive.fr  le 25/01/2013 à 9:39
|
Intéressé par cette démarche du fait d'un parc de véhicules légers veillissant, nous souhaitons nous engager dans cette démarche. Quelques points complémentaires, ces démarches sont elles accompagnées de non remplacement de poste de mécanicien, et des versions location sans la partie entretien ont elles été envisagées. Merci
Les offres
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions