Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Pas de désinfection systématique des lieux publics avant le déconfinement (HCSP)

PARIS, 6 mai 2020 (TecHopital) - La désinfection préalable des établissements recevant du public ou des lieux de travail n'est nécessaire que s'ils ont été partiellement et temporairement occupés pendant le confinement, mais après la réouverture, un nettoyage et une désinfection des surfaces et des objets fréquemment touchés sont requis de manière régulière pour lutter contre le Covid-19, selon des recommandations du Haut conseil de la santé publique (HCSP) en vue du déconfinement.

Le HCSP a publié cet avis en fin de semaine dernière, en même temps qu'une mise à jour d'un avis du 18 février sur le traitement du linge, le nettoyage d'un logement ou de la chambre d'hospitalisation d'un patient.

Concernant le déconfinement, qui doit débuter le lundi 11 mai, le HCSP formule deux recommandations au préalable de la réouverture d'un établissement recevant du public ou d'un lieu de travail, selon qu'il a été ou non complètement fermé pendant la période de confinement.

Si le bâtiment était complétement fermé et n'a pas été fréquenté dans les 5 derniers jours avant la réouverture, la présence du coronavirus Sars-CoV-2 encore infectant sur des surfaces sèches est jugé "négligeable" et il est recommandé de réaliser "un nettoyage pour une remise en propreté de tous les locaux intérieurs et des espaces extérieurs avec un protocole habituel". "Aucune mesure spécifique supplémentaire de désinfection" n'est nécessaire.

Les éventuels réservoirs d'eaux "naturelles" (eau de pluie, de puits) doivent être vidés, asséchés, désinfectés avant remise en eau, précise le HCSP, qui publie par ailleurs un avis sur l'utilisation d'eaux issues du milieu naturel et la fréquentation des eaux de baignade (voir encadré).

Si le bâtiment était partiellement et temporairement occupé pendant le confinement pour des activités diverses, il convient de réaliser un nettoyage avec désinfection des surfaces.

Une fois par jour minimum

Après la réouverture, le HSCP formule des recommandations pour le nettoyage et la désinfection en routine.

Il s'agit de le faire "régulièrement", c'est-à-dire "si possible deux fois par jour, au minimum une fois par jour", pour les surfaces et les objets qui sont fréquemment touchés: par exemple, poignées de porte, interrupteurs, boutons d'ascenseur, accoudoirs de chaise, tables, rampes d'escalier, toilettes (robinets, chasses d'eau, loquets inclus) claviers, téléphones, télécommandes, écrans tactiles, bureaux, distributeurs automatiques, divers appareils partagés (cafetière, bouilloire, fontaines à eau…), etc.

Dans le cadre d'espaces de travail partagés, notamment pour les bureaux ou tables, des lingettes désinfectantes ménagères ou un produit respectant la norme virucide et compatible avec les surfaces nettoyées doivent être mis à disposition des utilisateurs pour la désinfection de ces mobiliers mais aussi claviers, souris, téléphones (y compris personnels), etc.

Le HCSP recommande de commencer le nettoyage des locaux par les zones plus propres vers les zones plus sales, d'utiliser les produits de nettoyage et de désinfection habituels et de suivre les instructions du fabricant, mais d'éviter si possible l'utilisation de vaporisateur ou pulvérisateur afin de limiter la formation d'aérosol (risque d'irritation des voies respiratoires) ou à défaut, de le régler afin d'avoir un jet à grosses gouttes, de ne pas utiliser d'aspirateurs à poussières (sauf ceux munis d’un filtre à très haute efficacité pour les particules aériennes, HEPA, ou de type rotowash).

Ces opérations de nettoyage avec désinfection doivent être réalisées en l'absence du personnel, salariés ou élèves.

Dans le cas d'une personne suspectée de Covid-19, la même procédure de nettoyage avec désinfection sera appliquée, avec un temps de latence de quelques heures, dans la pièce où a été isolée la personne.

Enfin, le HCSP formule une troisième série de recommandations pour "la protection des personnels réalisant le nettoyage avec désinfection des locaux".
Il s'agit notamment de:

  • porter un masque grand public et des gants imperméables pour protéger les mains lors du nettoyage
  • réaliser un lavage des mains et des avant-bras avec de l’eau et du savon avant d’enfilerles gants et lorsqu’ils sont retirés
  • après le nettoyage, de laver soigneusement les gants qui sont lavables avec de l’eau et du détergent, puis de les sécher ou alors de les jeter et de les remplacer par une nouvellepaire au besoin
  • retirer les vêtements de protection et le masque grand public et de les laver une fois les opérations de nettoyage et de désinfection complétées
  • rédiger, au sein de chaque ERP ou lieu de travail, les protocoles de nettoyage/désinfection (fréquence, produits, etc.) et de protection du personnel dans une forme compréhensible par tous et qu’une synthèse soit affichée dans les locaux communs.

Précisions pour le logement ou la chambre d'un cas possible ou confirmé

Dans un avis validé le 10 avril, mis en ligne en fin de semaine dernière, le HCSP actualise ses recommandations du 18 février relatives au traitement du linge, au bionettoyage d'un logement ou de la chambre d'hospitalisation d'un patient possible ou confirmé à Sars-CoV-2 et à la protection des personnels.

Il formule des recommandations générales, quel que soit le lieu, ainsi que des recommandations spécifiques selon le lieu où se trouve la personne malade.

Le haut conseil recommande notamment le port d'une "tenue de protection adaptée", qu'elle précise pour la chambre dans un établissement de santé ou médico-social, selon qu'il s'agit de réaliser le bionettoyage ou de gérer le linge. Il rappelle notamment que les équipements de protection individuelle à usage unique doivent être éliminés directement après usage dans la filière des déchets d’activités de soins à risques infectieux et assimilés (Dasri) avant de sortir de la chambre.

Dans des logements collectifs (hôtels, camps de vacances), les équipements de protection doivent être éliminés "dans une filière adaptée et maîtrisée par les professionnels mandatés".

Au domicile, l'élimination des équipements de protection suit "la filière classique des ordures ménagères dans un sac correctement fermé" mais suivant des précautions précises: les déchets produits doivent être placés dans un sac plastique pour ordures ménagères (opaque, fermeture fonctionnelle par des liens traditionnels ou liens coulissants, 30 litres maximum), qui doit être ensuite placé fermé dans un second sac (mêmes caractéristiques que le premier), à fermer aussi. Ces déchets doivent ainsi être stockés durant 24 heures au domicile avant leur élimination par la filière des ordures ménagères.

Le HCSP rappelle aussi qu'il convient de "ne pas considérer les personnes qui manipulent le linge et désinfectent l'environnement d'un cas possible ou confirmé Sars-CoV-2 comme des sujets contacts à risque faible".

Incertitudes sur la présence du Sars-CoV-2 dans les eaux du milieu naturel
L'analyse de la littérature scientifique ne permet pas de confirmer, à ce jour, la présence de Sars-CoV-2 infectieux dans les eaux du milieu naturel, observe le HCSP dans un avis diffusé samedi. Mais ne pouvant l'exclure, il déconseille les baignades sur des sites ne faisant pas l'objet d'un contrôle sanitaire règlementaire, en raison d'un risque infectieux potentiel en cas de forte pollution fécale et en cas de baignade en phase de déconfinement, il recommande le respect strict des mesures de distanciation physique.
Le HSCP recommande aussi, pendant la période de déconfinement et autant que possible, l'utilisation d’eau destinée à la consommation humaine du réseau public pour les usages d'hygiène publique (nettoyage des espaces publics), l'irrigation et l’arrosage des espaces verts urbains, les alimentations des bassins et fontaines ou cascades décoratives. Si cela ne peut être fait, les eaux du milieu naturel peuvent être utilisées, de préférence la nuit, mais en excluant l'usage de systèmes générateurs d'aérosols.

Avis relatif à l'opportunité de nettoyer et de désinfecter, avant réouverture à l'issue du confinement, les établissements recevant du public et lieux de travail fermés pendant la période de confinement, dans le contexte de la lutte contre la propagation du coronavirus Sars-CoV-2, 29 avril

Avis relatif au traitement du linge, au bionettoyage d'un logement ou de la chambre d'hospitalisation d'un patient possible ou confirmé à Sars-CoV-2 et à la protection des personnels, 10 avril

Avis relatif à la fréquentation des eaux de baignade et à l'utilisation d'eaux issues du milieu naturel dans le cadre de la crise Covid-19, 1er mai

ld/gdl/ab

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda
Journées d'études et de formation de l'ARTLH - La Rochelle
Evènement reporté
Du 04/06/2020 au 05/06/2020
60èmes Journées d'études et de formation de l'IHF - Marseille
Evènement annulé
Du 10/06/2020 au 12/06/2020
SIDO 2020
Du 03/09/2020 au 04/09/2020
Journées de l'Architecture en Santé (JAS 2020)- Menton
Du 26/10/2020 au 28/10/2020

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions