Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Personnels en situation de handicap : les CH de Fécamp et de Flers primés

Crédit: Shutterstock/Maria Popovskaya
Crédit: Shutterstock/Maria Popovskaya

PARIS, 27 mars 2018 (TecHopital) - Les centres hospitaliers de Fécamp et de Flers ont reçu le prix des valeurs hospitalières pour 2 projets d’accompagnement du personnel en situation de handicap, lors des journées nationales annuelles de l’association des directeurs d’hôpital (ADH).

Le CH de Fécamp (Seine-Maritime) a été primé pour avoir mis en place un dispositif bientraitant à destination des professionnels en situation de handicap ou en restriction d’aptitude. D’après le communiqué de l'ADH, l’établissement s'est engagé, via une convention avec le fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP), à recruter de nouveaux agents en situation de handicap en contrat unique d'insertion (CUI) et à les accompagner durant leur contrat à travers la mise en place d'un tutorat professionnel.

Depuis 2002, l’établissement travaille en partenariat avec l'établissement et service d’aide par le travail (Esat) de Fécamp sur l’entretien d’une partie des locaux (hors services de soins) et sur une partie de la production de la blanchisserie.

"Cette collaboration avec l’Esat est très satisfaisante et nous souhaitons la renforcer en intégrant en milieu ordinaire un agent de l'Esat, sur le métier d'agent bio-nettoyage. Cette démarche nécessite encore un travail important afin d’apporter toutes les garanties concernant l’accompagnement de cet agent vers une intégration réussie", a expliqué Valérie Sourice, directrice des ressources humaines au CH de Fécamp, dans un mail à TecHopital.

Le CH propose aux agents en situation de handicap un poste de reclassement, adapté à leur situation et ce, après l’avis de la cellule de maintien et de retour à l'emploi (CMRE) de l'établissement. Cette cellule est composée de professionnels de différentes disciplines (médecin et infirmière-ergonome, psychologue du travail, assistante sociale des personnels, formateur prévention des risques liés à l'activité physique [Prap], représentants des personnels, direction des ressources humaines).

"Une aide-soignante occupe aujourd'hui un poste d'agent administratif, une infirmière est sur un poste faisant fonction de cadre de santé, un aide-soignant travaille aux archives", a précisé Valérie Sourice.

Des mesures ont aussi été prises pour adapter l’outil de travail au handicap des agents. "Dans le cadre des aménagements de postes financés par la convention FIPHFP, l’hôpital a réalisé des achats de matériels, comme des prothèses auditives, des téléphones adaptés au handicap auditif, des loupes, des éclairages et logiciels adaptés au handicap visuel, ainsi que des chariots de soins allégés pour la prévention des troubles musculo-squelettiques".

Un auxiliaire de vie professionnelle a aussi été recrutée pour aider un agent du service technique dans la réalisation quotidienne de ses tâches.

Le CH se donne les moyens humains

Pour traduire sa politique, l’hôpital s’est aussi doté de moyens humains. "La singularité de notre démarche tient peut-être au fait qu’elle est ancrée dans nos pratiques RH depuis 2012. Tout d’abord avec les moyens humains et financiers dont nous disposions", explique la DRH.

Cette politique s'est ensuite structurée peu à peu grâce aux recrutements d’un psychologue du travail, d’une assistante sociale des personnels et de la mise en place formation sur la prévention des risques liés à l'activité physique (Prap), notamment sur la prévention des risques liés à la manutention (financements Clact auprès de l’agence régionale de santé [ARS]).

"Notre infirmière, spécialisée en santé au travail, a suivi une formation d’ergonome", rappelle la DRH.

D'après les chiffres communiqués par le CH, la CMRE a assuré en 2017 le suivi de 55 agents des secteurs logistiques, techniques, administratives et soignantes: 23 ont repris une activité, 15 agents dans leur activité antérieure avec éventuellement des aménagements et 8 agents ont été affectés dans un autre service correspondant à leurs compétences ou avec un accompagnement en terme de formation pour acquérir des nouvelles compétences.

L'établissement compte 900 agents répartis sur 71 métiers dont 80% dans le secteur des soins.

Le CH de Flers a mis en place le télétravail

Le CH de Flers (Orne) a reçu le prix "coup de cœur - personnels hospitaliers" pour avoir mis en place le télétravail pour un technicien supérieur hospitalier du service informatique. Âgée de 39 ans, elle est atteinte d'une pathologie évolutive qui engendre des difficultés importantes dans son activité professionnelle.

Dans le cadre du télétravail, cet agent utilise les équipements, outils informatiques et services de communications électroniques de l'établissement. Elle a bénéficié d’une aide technique qui lui permet de compenser et soulager sa déficience par du matériel et elle a également bénéficié d'un aménagement de son poste de travail, précise l'ADH dans son communiqué.

Une cellule "reclassement et postes adaptés" a été instaurée afin de mettre en place un système formalisé et pérenne de maintien dans l'emploi en augmentant l'efficience et la qualité de l'accompagnement des agents.

Par ailleurs, l'ADH a attribué des prix à des hôpitaux ayant mené des projets à destination des usagers en situation de handicap. Ainsi, le CH de Calais a reçu le prix "usagers" pour la mise en place de soins adaptés aux personnes en situation de handicap mental. Le CHU de Toulouse a reçu le prix "coup de cœur - usagers" pour son projet d’accueil personnalisé aux personnes en situation de handicap assuré par les volontaires du service civique.

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions