Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

http://www.canyon.fr/

Personnes âgées : un système de détection des chutes qui semble tenir debout

PARIS, 17 mai (Direct Hôpital) – La société Vigilio a développé un système de surveillance et de supervision des chutes. Celui-ci combine un patch accélérométrique porté par le résident et un détecteur de mouvement placé dans sa chambre.

Plus de 30.000 : c'est le nombre de chutes enregistrées dans les établissements d'hébergement de personnes âgées dépendantes (Ehpad) du groupe Orpéa en 2012. Dans plus de la moitié des cas, elles ont eu lieu alors que les résidents se trouvaient seuls, lors du coucher par exemple. Les malaises représentent plus de 2.000 chutes, a aussi relevé le Dr Linda Benattar, directrice médicale du groupe, lors d'une conférence médicale organisée le 15 mai par le Pr Anne-Sophie Rigaud, chef du service de gérontologie clinique de l’hôpital Broca, à Paris.

La société Vigilio a  développé un système de détection des chutes. "Il est inspiré d'un modèle traditionnel de télémédecine, mais embarque plusieurs technologies", a présenté Le Dr Jean-Eric Lundy, son PDG.

Le système Vigi'Fall allie un système de détection directe de la chute et un système périphérique. Le premier prend la forme d'un patch, placé sur le corps du patient au niveau du thorax. Il est équipé d'un capteur accélérométrique capable de détecter les chutes brutales et celles à cinétique faible. En cas d'accident, il transmet l'information à un terminal qui enregistre l'évènement. Si le patient ne se relève pas immédiatement, le dispositif envoie une alerte à l'équipe soignante.
 
Le patch est doublé d'un détecteur de mouvement, placé au-dessus du lit. Ce capteur infrarouge permet de définir l'activité et la position du patient à l'intérieur de la chambre. "Concrètement, si le patient s'allonge sur son lit, le détecteur considèrera qu'il s'agit d'une situation normale, résume le Dr Lundy. S'il est allongé par terre, il enverra une alerte."
 
Vigilio a développé en partenariat avec iTLigent une solution de monitoring et de supervision de ces chutes, à partir des données transmises par le détecteur. L'heure, la date, le lieu (le capteur a près de 100 mètres de portée et fonctionne en dehors de la chambre) de chaque chute est répertorié sous forme de liste, de courbes et d'histogrammes. "Cela permet à l'établissement d'avoir un suivi de la chute et de l'intervention de l'équipe, en cas de demande des familles, par exemple", note le PDG.
 
Vigi'Fall a été testé en milieu hospitalier, à domicile et est aujourd'hui utilisé par l'hôpital gériatrique Les Magnolias (HPGM), à Ballainvilliers (Essonne). Ces trois études ont montré un taux de fausses alertes très faible. Et surtout toutes les chutes sans exception ont été détectées.
 
La société Vigilio estime que10 à 15% des chambres d'Ehpad nécessitent un tel équipement, en fonction des critères de risque des patients. La récidive est en effet très élevée chez les chuteurs. Aux Magnolias, Vigi'Fall a ainsi permis de détecter trois chutes chez le même patient. Le coût du dispositif s'élève en institution à un euro par jour et par chambre. Pour une utilisation au domicile du patient, il reste dans les niveaux de prix d'un service de téléassistance classique, aux alentours de 50 euros par mois. /mb

A lire également : Personnes âgées: une idée lumineuse pour éviter les chutes nocturnes

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda