Une opération de maintenance est prévue vendredi 17 Juillet 2020 entre 12h30 et 13h00. L'accès au site sera interrompu durant cette période. Nous vous remercions pour votre compréhension.

Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Philips propose un "continuum de santé" pour s'imposer dans le secteur

Equipement-imagerie-HCL-Philips
Equipement-imagerie-HCL-Philips

Le président de Philips France et directeur général de la division Health Systems, David Corcos, a expliqué dans un entretien à APMnews que l'offre du groupe en santé, secteur sur lequel il a orienté sa stratégie, vise à présenter un "continuum" qui embrasse toutes les étapes de la personne, de la vie saine au retour à domicile après l'hôpital.

Le conglomérat néerlandais se recentre depuis 2014 sur le secteur de la santé après la scission de son activité éclairage, introduite en Bourse et dont il va progressivement céder ses parts. David Corcos a expliqué que ce choix résulte de la divergence des deux activités, avec d'un côté le tournant des LED en éclairage qui nécessitait des "investissements capitalistiques très forts" pour y perdurer, et la santé également en mutation.

L'offre de Philips en matière de santé consiste à décliner un "continuum" divisé en cinq étapes, de la "vie saine du patient" à la "santé à domicile", en passant par la prévention, le diagnostic et le traitement. "Ce n'est rien d'autre que la ligne de la vie", a commenté le dirigeant.

En amont, Philips veut intervenir en misant sur sa notoriété. David Corcos souligne que 70% des Français ont un petit équipement électroménager Philips, ce qui va "permettre de placer un certain nombre d'innovations au domicile". Un "certain nombre d'équipements" ont déjà été lancés, comme des brosses à dents connectées ou des objets visant à réduire les matières grasses en cuisine.

Prévention et dispositifs connectés

Concernant la prévention, Philips va présenter prochainement plusieurs produits et équipements avec des programmes personnalisés de santé dont l'objectif va, par exemple, être de réduire les maladies cardiovasculaires, grâce à des dispositifs calculant la tension artérielle ou le nombre de pas.

David Corcos a précisé que l'écosystème de dispositifs connectés HealthSuite* serait lancé en 2017. Interrogé sur sa différenciation par rapport aux acteurs d'objets connectés déjà établis comme Withings, il a indiqué que Philips "va chercher à se positionner dans le cadre d'un parcours et pas forcément dans une vente concurrente". Il a aussi souligné le statut de dispositif médical (DM) de ses produits.

S'appuyer sur l'imagerie interventionnelle

Le "parcours" de santé intégré que souhaite accompagner Philips se poursuit à l'hôpital. David Corcos indique que le groupe néerlandais fait partie du top 3 de l'imagerie et fait la course en tête dans l'imagerie interventionnelle, un marché en "bonne croissance", qui représente 65% du chiffre d'affaires de la filiale France.

Philips mise sur quatre aires thérapeutiques. La cardiologie, la pneumologie (avec des solutions dans l'asthme ou la bronchopneumopathie chronique obstructive), l'oncologie, avec "un outil de mesure des taux de globules blancs", et la fertilité/grossesse, où Philips est présent avec sa marque Avent*.

"Des nouveaux outils sont prêts à être lancés", a dit David Corcos, précisant que Philips met la majorité de son investissement dans les logiciels, que ce soit pour l'aide des praticiens ou le patient. Il a indiqué que, dans chaque aire, l'objectif est d'avoir des "briques pour certains des maillons de la chaîne".

Un remboursement sur l'observance

Le dernier pan de cette chaîne concerne le retour à domicile, où Philips revendique une place de "coleader" avec Resmed. "On pourrait imaginer un certain nombre de choses, communiquer avec l'équipe soignante", a expliqué David Corcos, qui explique que "le problème est l'inscription dans un parcours, et c'est le remboursement".

La "grosse problématique" est de savoir comment "le travail de suivi que l'on demande au professionnel" est rémunéré, a soulevé le dirigeant, qui assure que les "professionnels de santé sont mûrs" pour ces innovations.

David Corcos veut "privilégier" des remboursements basés sur l'observance afin de "favoriser les personnes qui prennent leur traitement" car "le vrai enjeu en France, c'est l'intégration de nos innovations dans les parcours de soins".

Les GHT sont un atout pour cette stratégie

Le président de Philips France s'affiche confiant quant à l'adaptation de son groupe à la réforme des groupements hospitaliers de territoire (GHT). La "plupart" d'entre eux sont "déjà nos clients", a-t-il dit. L'objectif est d'aller vers une "densification" de la présence de Philips.

"On est confiant parce qu'on pense qu'à l'échelle des GHT on va réduire le saupoudrage et pouvoir mettre en place des équipements innovants", a expliqué David Corcos, car les effets d'échelles permettront des équipements en DM plus hauts de gamme et onéreux que de plus petites structures ne pouvaient pas se permettre.

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda