Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Phylum H: quand un cabinet d'architecture étudie sa production de bâtiments hospitaliers

Crédit : Brunet Saunier Architecture
Crédit : Brunet Saunier Architecture

PARIS, 16 juillet 2019 (TecHopital) - En 2017, le cabinet Brunet Saunier Architecture a entrepris l'étude de 90 projets hospitaliers, dont 5 réalisés ou en cours de réalisation, en décortiquant les caractéristiques, les similitudes et les divergences de ces projets afin de proposer une filiation de l'édifice hospitalier, un Phylum H, a expliqué Jérôme Brunet, lors des journées IHF en juin.

Après vingt ans de conception hospitalière, Brunet Saunier Architecture propose à travers cette étude un regard transversal "à la fois sensible et scientifique" sur les variations culturelles et les pratiques du soin.

A l’image de l’entomologie, Phylum H pose les prémices d’une filiation de l’édifice hospitalier. Avec ce projet, une analogie est faite entre hôpitaux et espèces vivantes. Cette analyse de 90 projets du cabinet d'architecture en compare plus particulièrement cinq, en Europe. Elle révèle "une abstraction des formes et une flexibilité poussée à l'extrême au profit d'une évolutivité accrue".

Les projets ont été numérisés et les données collectées ont été analysées en détail.

Ainsi, 5 hôpitaux ont été sélectionnés en Europe. En France, il s'agit du nouvel hôpital Nord Franche-Comté (HNFC) construit sur le site de Trévenans (Territoire de Belfort); en Suisse de l'hôpital universitaire de Genève et de l'hôpital de Zurich (Spital Limmattal); en Belgique, de l'institut Jules-Bordet de Bruxelles et en Finlande du Trauma & Cancer Centrer au Helsinki University Bridge Hospital.

L'hôpital Nord Franche-Comté est un projet compact établissant deux voies de circulation: la voie haute dédiée aux urgences et la voie basse à l'accès du public. Un axe médian Nord-Sud permet d'organiser les liaisons au sein de l'édifice. Cette artère est doublée d'un axe technique réservé au personnel médical et relie le bâtiment à son pôle logistique.

L'extension de l'hôpital universitaire de Genève (HUG) correspond à un bâtiment simple, imposant, compact, dont les façades vitrées lui donnent un aspect brillant, net, une image rassurante.

Le Spital Limmattal de Zurich est un bâtiment en L qui se développe sur 3 niveaux et partiellement sur 6. A l'intérieur, 5 grands patios structurent l'espace. Ces généreuses cours intérieures s'élargissent aux étages d'hébergement et permettent un éclairage optimal des locaux. Le projet est en cours de réalisation.

L'institut de cancérologie Jules-Bordet de Bruxelles joue la carte de la compacité. Une rue centrale en double hauteur relie le hall de l'institut à celui du futur hôpital Erasme. Rythmée par les patios, cette voie lumineuse habillée de revêtements acoustiques en bois est chaleureuse, ponctuée de communications verticales, pragmatique, elle est garante de la fluidité des parcours. Les chambres présentent une baie vitrée sur toute la largeur et les salons des familles sont ouvertes en façade à la lumière naturelle.

Quant au Trauma & Cancer Center d'Helsinki, en cours de conception, il inclut entre autres: les urgences, le bloc opératoire, la transplantation d'organes ou le centre de cancérologie. Construit entièrement en métal, il présente du béton central dans les piliers métalliques. Durant sa conception, l'équipe architecturale a utilisé une big room et une "cave immersive" permettant de réaliser des visites virtuelles et de plonger ainsi concepteurs et futurs utilisateurs au cœur du projet à l'aide d'un système de projection haute définition et immersif pour "vivre l'espace pensé".

Ainsi, le modèle numérique est devenu l'avatar du bâtiment physique. L'avatar numérique permet de faire exister le projet avant même que la première pierre ne soit édifiée. Il suit le bâtiment tout au long de sa vie dans son exploitation, sa maintenance, sa rénovation, son extension et même sa démolition.

"Le dialogue et les échanges peuvent donc dépasser les outils traditionnels du plan et des coupes et se concentrer sur des problématiques d'usages, de proportions, de lumière. L'outil de communication évolue et s'adapte aux compétences de chacun pour que tous puissent se comprendre et que le projet gagne en justesse", a souligné Jérôme Brunet.

gdl/nc

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions