Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Plan de mobilité: le CHU de Clermont-Ferrand va tester "l'assurance retour" pour ses salariés

Crédit : Shutterstock
Crédit : Shutterstock

CLERMONT-FERRAND, 29 janvier 2020 (TecHopital) - Le plan de mobilité signé par le CHU clermontois, le CLCC Jean-Perrin, l'université Clermont-Auvergne et le centre Michel-Barbat est un plan de "zone" contenant 43 actions dont l'une consiste à assurer le retour des salariés faisant du covoiturage à leur domicile, grâce à une application expérimentée par le syndicat des transports en commun de la ville.

En 2018, le centre de lutte contre le cancer Jean-Perrin a voulu mettre en place un plan de mobilité pour la zone Henri-Dunant en y associant les établissements de santé voisins, c'est-à-dire: le site Gabriel-Montpied du CHU, le centre Michel-Barbat, établissement de rééducation, et l'université Clermont-Auvergne dont l'un des sites se trouve sur la zone Henri-Dunant.

"Le premier plan de mobilité [PDM] du CHU de Clermont-Ferrand date de 2014, reposant sur une convention avec le Syndicat mixte des transports en commun de l'agglomération clermontoise (SMTC). Nous devions refaire un plan de mobilité", a expliqué Valérie Quiers, cheffe de projet au CHU de Clermont-Ferrand.

Sur les conseils du SMTC, les différents acteurs ont opté pour un plan de mobilité "de zone" afin de "mutualiser les moyens et avoir plus de poids pour négocier les futurs changements souhaités".

Bien que les 4 établissements soient à des étapes différentes de ce projet de transports -allant du troisième plan de mobilité pour l'université, au deuxième PDM pour le CHU, et à l’absence de PDM pour les deux autres établissements- "une forte volonté de coopérer s’est très rapidement mise en place, permettant de signer le 19 décembre 2019 le PDM de la zone Henri-Dunant ainsi qu’une convention avec la SMTC".

Le projet de PDM a été piloté par un comité de 11 personnes issues des 4 établissements. La mise en œuvre du plan et le suivi des actions seront réalisés entre 2020 et 2025.

Cartographier, enquêter avant d'agir

La première étape du diagnostic mené de janvier à avril 2019 a donc consisté à réaliser une cartographie de géolocalisation des professionnels des différents établissements.

Au total, les déplacements de 8.240 salariés ont été scrutés. Environ 95% des professionnels résident dans le Puy-de-Dôme. 34% sont domiciliés sur la commune de Clermont-Ferrand, 34% habitent dans la métropole hors Clermont-Ferrand et 27% se logent hors métropole.

Par la suite, une enquête numérique quantitative et qualitative a permis de connaître les pratiques de déplacement des personnels travaillant sur la zone Henri-Dunant. L'enquête a duré un mois et a reçu 1.911 réponses. Les femmes représentent 75% des réponses, précise le document, "parce qu'elles sont majoritaires dans les 3 établissements." Les paramédicaux ont été les plus nombreux à répondre (38%) devant les administratifs et les médecins. En effet, ce sont les personnels les plus concernés par les horaires décalés, "qui ont un impact très important sur les mobilités", note le PDM.

La voiture individuelle est de loin le moyen de transport les plus utilisé pour réaliser les déplacements domicile-travail (59%). La marche arrive en deuxième position (12,2%), suivie des transports en commun (11,3%). Le vélo arrive quatrième (7,4%).

Près de 40% des répondants estiment dépenser plus de 100 € par mois pour leurs déplacements domicile-travail et seulement 17% moins de 20 € par mois.

71% des salariés qui se rendent au travail en voiture déclarent rencontrer des difficultés pour stationner.

En revanche, 60% des répondants utilisant la voiture se disent prêts à changer de mode de transport pour les déplacements domicile-travail. Une majorité se déclarant prête à changer tous les jours ou presque. L'aspect polluant et le coût sont les principales motivations pour ce changement. "Mais beaucoup ne savent pas comment changer", souligne Valérie Quiers.

Les personnes qui se disent prêts à changer de mode de déplacement se tourneraient plutôt vers les transports en commun, suivi très rapidement par le covoiturage. Le vélo arrive en 3e position. Mais la marche ne représente que 7,6% des réponses.

Un plan en 4 axes et 43 actions

Un plan d'actions en 4 axes a donc été mis en place. Il vise à favoriser les mobilités douces (marche, vélo), diminuer les déplacements en voiture, diminuer les déplacements en général, induire et accompagner les changements de mobilité. De ces 4 axes découlent 10 objectifs auxquels vont être liés 43 actions communes aux 3 établissements de santé.

Pour encourager la marche, le plan prévoit ainsi d'accompagner la création de sentiers urbains balisés et sécurisés autour de la zone Henri-Dunant en lien avec des zones de parkings.

Pour encourager l'utilisation du vélo, le plan prévoit entre autres de s'assurer que les pistes cyclables programmées au sein du plan de déplacements urbains (PDU) desservent bien la zone et correspondent aux besoins des professionnels; de créer des abris sécurisés réservés aux vélos, ou encore de négocier le forfait mobilité durable (loi mobilité) et de demander au SMTC l'adaptation des transports en commun en vue d'accueillir les vélos.

Klaxit, l'appli qui assure le retour des salariés

Afin d'inciter le covoiturage, l'application Klaxit va être expérimentée pendant 2 ans par le SMTC. La société Klaxit est spécialisée dans le co-voiturage domicile-travail et propose une assurance retour pour les salariés lorsque, par exemple, le chauffeur du matin, ne peut pas assurer le retour du soir. Le trajet retour est donc assuré par un taxi, pris en charge par le SMTC, l'agent ne payant que l'équivalent d'un ticket de bus.

Cette application permettra donc de garantir un retour au domicile des salariés travaillant en horaires décalés et qui se retrouveraient bloqués sur leur lieu de travail.

Afin d'optimiser les transports en commun, les 3 établissements souhaite, entre autres actions, inciter le SMTC à adapter ses horaires de bus aux contraintes des services.

Pour diminuer les déplacements, ils souhaitent définir les professions pouvant prétendre au télétravail et organiser en interne la gestion du télétravail puis mettre en œuvre le télétravail. Autre action listée, l'achat de matériel de visioconférence permettra de faciliter les rencontres virtuelles.

Enfin, pour accompagner les changements de mobilité, le plan propose de rencontrer régulièrement les partenaires et de suivre l'actualité locale en matière de mobilité; de participer à une journée sans voiture; de former les agents conducteurs à l'écoconduite.

Sur le site du CHU, l'installation de bornes pour voitures électriques est prévue d'ici 2021.

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda
Journées d'études et de formation de l'ARTLH - La Rochelle
Evènement reporté
Du 04/06/2020 au 05/06/2020
60èmes Journées d'études et de formation de l'IHF - Marseille
Evènement annulé
Du 10/06/2020 au 12/06/2020
SIDO 2020
Du 03/09/2020 au 04/09/2020
Journées de l'Architecture en Santé (JAS 2020)- Menton
Du 26/10/2020 au 28/10/2020

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions