Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.sanofi.fr/fr/nous-contacter

Plus de 650 laboratoires de biologie médicale accrédités au 1er mai 2016 (Cofrac)

Crédit: Fotolia
Crédit: Fotolia

Un total de 658 laboratoires de biologie médicale (LBM) étaient accrédités au 1er mai, a indiqué jeudi 26 mai Hélène Mehay, directrice de la section santé humaine au Comité français d'accréditation (Cofrac), lors d'une table ronde de la Paris Healthcare Week.

Cela signifie que 65% de LBM étaient accrédités au 1er mai, puisqu'il en existe en tout 1.012, a indiqué la représentante du Cofrac. Elle a précisé que sur ces 658 LBM accrédités, "la part des LBM hospitaliers accrédités était proportionnellement la même que celle de LBM privés": au 1er mai, 207 LBM hospitaliers (sur 319) étaient accrédités, pour 451 LBM privés et "autres publics" (sur 693).

Toujours au 1er mai, 156 LBM étaient en cours d'accréditation (soit 15% des LBM) et les demandes initiales de 198 LBM (28%) n'étaient pas encore traitées, a-t-elle ajouté.

Parallèlement, 368 LBM, déjà partiellement accrédités, avaient déposé au 1er mai une demande d'extension non encore traitée, a précisé Hélène Mehay.

Pour rappel, la loi du 30 mai 2013 portant réforme de la biologie médicale prévoit une accréditation de 50% de l'activité des LBM au 1er novembre 2016, de 70% au 1er novembre 2018 et de 100% au 1er novembre 2020, les LBM qui n'ont jamais fait l'objet d'une accréditation ayant été désignés comme prioritaires pour la procédure d'accréditation par le Cofrac.

Mettant en avant l'accélération du rythme des procédures d'accréditation depuis 2013, Hélène Mehay a estimé que "les évaluations initiales étant quasiment terminées, toutes devraient avoir été réalisées en septembre-octobre". "Nous procéderons dans la foulée à l'évaluation des demandes d'extension", a-t-elle précisé.

Elle est par ailleurs revenue sur la question du nombre d'évaluateurs disponibles, le manque de moyens humains dont dispose le Cofrac ayant été régulièrement été pointé du doigt, y compris dans rapport parlementaire présenté fin janvier (cf APM YB6O1KDAK).

"257 évaluateurs sont aujourd'hui mobilisables (dont 20% d'hospitaliers)", a souligné Hélène Mehay, "alors qu'ils n'étaient que 94 en 2010."

"Comparé à l'objectif initial qui était de 400, cela reste sans doute insuffisant mais la progression est nette", a-t-elle ajouté, signalant que 39 évaluateurs qualifiés étaient en cours de contractualisation et plus de 50 en cours de formation.

Le SNBH craint une externalisation vers le privé des laboratoires hospitaliers non accrédités

La présidente du Syndicat national des biologistes des hôpitaux (SNBH), Carole Poupon, a pour sa part mis en avant le fait que les biologistes hospitaliers "qui sont le nez dans le guidon, manquent de temps pour s'engager dans l'activité d'évaluation".

"Encore faut-il qu'ils puissent être libérés [par leur direction] pour cette activité. Or les échos qui parviennent au SNBH font parfois état de difficultés en la matière. Un collègue qui s'était engagé dans l'évaluation sur ses jours de missions d'intérêt général nous a fait part de ses difficultés à obtenir ne serait-ce qu'une petite rémunération de la part de sa direction pour cette activité supplémentaire", a-t-elle cité.

"Nous, syndicats de biologistes, conseillons donc à nos collègues désireux de s'engager dans l'évaluation de le faire par le biais de l'auto-entrepreneuriat", a-t-elle conclu.

La présidente a par ailleurs indiqué que son syndicat "demandait toujours un délai à la date butoir du 31 octobre"; une demande qui avait déjà été faite en avril par le Syndicat des biologistes (SDB), et qui avait été refusée par le ministère.

Carole Poupon a aussi indiqué que les biologistes médicaux hospitaliers "demandaient l'appui de leurs directions" et fait part de ses inquiétudes en la matière.

"Selon des échos parvenus au SNBH, il existe des cas de laboratoires hospitaliers n'arrivant pas à être accrédités, et dont les directions sont en train d'externaliser les activités du laboratoire dans le privé", a-t-elle expliqué.

Céline Perruchon de la direction générale de la santé (DGS) s'est exprimée concernant les demandes de délai à la date butoir du 31 octobre, premier palier de l'accréditation: "Nous sommes bien conscients qu'un laboratoire ayant déposé son dossier dans les temps ne peut pas être pénalisé du fait d'un défaut de procédure", a-t-elle affirmé.

"Une réflexion est en cours", a-t-elle ajouté, précisant que "les choses [n'étant] pas encore calées", elle ne pouvait "en dire plus", et qu'en parler aujourd'hui lui semblait "un peu prématuré", l'objectif pour le moment étant d'avancer.

Céline Perruchon a indiqué que la DGS travaillait avec la direction générale de l'offre de soins (DGOS) "à une circulaire à destination des ARS [agences régionales de santé]" chargées d'inspecter les laboratoires de biologie médicale.

L'objectif de cette future circulaire est d'"apporter de l'information [sur la procédure d'accréditation des laboratoires] et éclaircir certains points", a indiqué la représentante de la DGS.

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
https://www.journees-ihf.com/
Les offres
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions