Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

http://www.canyon.fr/

Première pierre d'un nouveau service d'imagerie nucléaire au CH de Dunkerque

Crédit: Shutterstock/sfam_photo
Crédit: Shutterstock/sfam_photo

Le centre hospitalier (CH) de Dunkerque a posé à la mi-janvier la première pierre de son futur service de médecine nucléaire, pour une ouverture prévue au premier trimestre 2017. Outre un TEP-scan, il sera équipé d'une gamma-caméra.

Ces deux technologies sont "d'une très grande utilité dans le diagnostic des cancers" et sont "attendues tant par les professionnels de santé que par les patients", estime le CH dans un communiqué, évoquant le soutien de l'Association régionale de défense des victimes de l'amiante (Ardeva) du Nord-Pas-de-Calais.

Le CH de Dunkerque "prend à sa charge la réalisation et l'aménagement des locaux", mais un groupement d'intérêt économique (GIE) public/privé, baptisé "TEP gamma des Flandres" sera l'exploitant du service.

Selon l'hôpital, l'octroi par l'agence régionale de santé (ARS) Nord-Pas-de-Calais-Picardie des autorisations de TEP scan et de "gamma caméra à scintillation" se fonde sur un besoin concomitant aux niveaux régional et local. En particulier, ce projet "répond aux objectifs du volet 'prise en charge des cancers' du schéma régional de l'offre de soins (Sros) - programme régional de soins (PRS) sur la densification et la modernisation des plateaux techniques d'imagerie".

Localement, le service d'imagerie nucléaire sera "complémentaire" des autres activités oncologiques du CH de Dunkerque. Il s'inscrit également dans une démarche de coopération entre le public et le privé, et de coopération entre la "Flandre maritime" française et la "Province de Flandre occidentale belge".

Des affections liées à l'amiante répandues

Cet investissement est particulièrement motivé par la prévalence des pathologies cancéreuses liées à l'amiante sur le littoral nord. Citant l'Observatoire régional de la santé, le CH rapporte ainsi que le Nord-Pas-de-Calais est "la région la plus touchée par le nombre d'affections" liées à cette substance (30% des maladies professionnelles, contre 14,5% pour la France).

La cancérologie est un chantier important de l'hôpital dunkerquois. Son contrat pluriannuel d'objectifs et de moyen (CPOM) identifie l'amélioration "de l'organisation de l'offre et du parcours de soins" dans ce champ comme une priorité.

Les travaux d'aménagement (5 millions d'euros) seront intégralement financés grâce à l'emprunt par le CH de Dunkerque. En contrepartie, il facturera un "loyer au GIE, intégrant notamment les frais financiers et un coût d'utilisation des locaux".

S'agissant du matériel, la marque General Electric et son TEP-scan "PET-CT IQ 5 anneaux" a été retenue après une mise en concurrence des fournisseurs. "Hors crédit-bail (en cours de négociation) et hors maintenance", le montant de l'investissement sur le matériel s'élève à 2,3 millions d'euros, avec un peu plus de 1,7 million pour le TEP-scan et environ 560.000 euros pour la gamma-caméra.

Contraint par "la submersion marine", l'établissement devrait déplacer son actuel service d'imagerie dans de nouveaux locaux à proximité du futur service de médecine nucléaire.

Le "GIE TEP gamma des Flandres", une coopération public/privé
Ce partenariat réunit le CH de Dunkerque et la société civile de moyens "Centre d'imagerie nucléaire du Dunkerquois", appartenant à deux médecins spécialisés en médecine nucléaire: Mimoun Abib et Erard Le Beau de Hemricourt.
Il a pour objet "l'exploitation et la mise en commun des moyens" du TEP scan, "d'une ou plusieurs Gamma caméras" et des autres équipements de médecine nucléaire prévus par le contrat constitutif. Sont également concernées, "toutes les opérations permettant la réalisation effective de l'exploitation et la mise en commun des équipements" précités.

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda