Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr

Près de 160 réservistes attendus d'ici août en Guyane

Vue de Cayenne. Photo: Matyas Rehak/Shutterstock
Vue de Cayenne. Photo: Matyas Rehak/Shutterstock

CAYENNE, 16 juillet 2020 (TecHopital) - En visite le 12 juillet en Guyane, Jean Castex, a salué l'engagement des professionnels de santé sur place et a exprimé la "solidarité nationale" avec la population face à l'épidémie de Covid-19.

Le premier ministre s'est rendu le 12 juillet en Guyane accompagné du ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran, et du nouveau ministre des outre-mer, Sébastien Lecornu.

Cette collectivité "a tenu le choc dans un environnement géographique particulièrement compliqué", a affirmé le premier ministre. "Nous commençons même à avoir quelques éléments" épidémiologiques positifs.

"Le nombre d'admissions dans les services de réanimation et toute une série d'indicateurs montrent que le pic épidémique est peut-être sur un plateau et que les choses sont en voie d'amélioration", "même s'il faut rester très prudents", a-t-il déclaré.

Cela "n'aurait pas été possible sans le dévouement des personnels", "sans un engagement sans failles de l'Etat", ni sans le "rôle des élus", même s'il y a "sûrement eu des choses qui ont moins bien marché [ou] des dysfonctionnements".

Le préfet Patrice Latron, qui dirige depuis le 9 juillet la cellule du centre interministériel de crise à Cayenne, a précisé le 12 juillet le rôle de sa mission dans un discours précédent celui du premier ministre.

Ce centre intervient sur place en coordination avec le centre de crise spécifique à la Guyane installé à Paris. Il coordonne l'action de la préfecture et de l'agence régionale de santé (ARS) et fait le point les données sanitaires et épidémiologiques.

"Nous produisons tous les jours une synthèse d'une page qui détermine les actions à mener", en y associant "la collectivité territoriale de Guyane et les maires". Le centre interministériel de crise gère par exemple "les capacités d'hospitalisation" ou "les évacuations sanitaires", a-t-il expliqué.

Près de 160 réservistes attendus d'ici août (Olivier Véran)

Olivier Véran a fait le point sur les renforts humains attendus dans les prochains jours en Guyane, lors d'une visite au centre hospitalier de Cayenne.

Le 12 juillet, "141 membres de la réserve sanitaire" étaient sur place. "Au total, ce seront 300 personnes qui seront mobilisées d'ici au mois d'août", a-t-il annoncé.

"S'agissant de l'hôpital [de Cayenne], il y avait deux façons d'aborder les choses", a-t-il soutenu, soit "comme à Mayotte" avec l'installation d'un module de l'élément militaire de réanimation (EMR) du service de santé des armées (SSA) "pour la prise en charge de patients Covid"; soit par l'envoi d'un "hôpital extérieur chargé de prendre des malades non Covid pour libérer des lits", en l'occurrence l'hôpital de campagne de la sécurité civile (établissement de sécurité civile rapide d'intervention médicale -Escrim).

"Je remercie énormément tous les membres de la réserve sanitaire qui se sont mobilisés pour pouvoir monter [l’Escrim], qui permet de soulager toutes les structures hospitalières de Guyane", a-t-il dit.

"Dix lits de réanimation sur les 30" prévus dans le plan de montée en charge étaient toujours "vacants" le 12 juillet à Cayenne, ainsi qu'une "quarantaine de lits d'hospitalisation Covid", a-t-il par ailleurs déploré.

Toutefois, "nous ne sommes pas à saturation" et "des évacuations sanitaires ont pu être faites", a ajouté le ministre.

L'agence régionale de santé (ARS) de Guyane a fait état le 15 juillet de 6.299 cas confirmés de Covid (+350 depuis le 11 juillet), de 128 patients hospitalisés en Guyane hors réanimation (-2), de 24 patients en réanimation en Guyane (+1) et de 12 évacuations sanitaires hors de Guyane (stable). Trente-trois décès ont été déplorés (+7).

Les CH de Saint-Laurent-du-Maroni et de Cayenne ont lancé la semaine dernière auprès d'APMnews un appel à la mobilisation pour l'envoi depuis la métropole de renforts humains, indispensables à l'ouverture des lits prévus dans les plans de montée en charge.

"Depuis plusieurs semaines", les trois CH de Guyane (le troisième est celui de Kourou) faisaient face à une "augmentation quotidienne du nombre d’hospitalisations liées à l’épidémie", a expliqué la direction générale de la santé (DGS).

Les trois CH déclenchent conjointement le plan blanc

Les trois CH qui composent le groupement hospitalier de territoire (GHT) de guyanais avaient annoncé le 4 juillet dans un communiqué le déclenchement conjoint du plan blanc. Le stade 3 de l'épidémie a été déclenché le 15 juin en Guyane, rappelle-t-on.

Evacuation sanitaire Guyane
Depuis le début de la crise sanitaire, les 12 évacuations sanitaires (Evasan) ont été opérées vers les CHU de la Martinique et de la Guadeloupe à bord de l'avion A400M de l'armée de l'air.

"Dans la réalité, toute une série de mesures du plan blanc étaient déjà mobilisées avec l'organisation de filières Covid et la transformation de services", expliquait le 7 juillet Amandine Papin, secrétaire générale du CH de Cayenne lors d'un interview donnée à APMnews (site du groupe APM International dont fait partie TecHopital). Le déclenchement officiel "nous donne la possibilité de rappeler les personnels et de modifier les horaires de travail", constatait-elle.

Les unités d'hospitalisation "passent notamment à une organisation de 12 heures pour les soignants" et le fait de rappeler des personnels "nous a permis d'ouvrir les 6 nouveaux lits de réanimation à Cayenne", détaillait la sécrétaire générale.

Plus largement, les mesures barrières "sont aujourd'hui largement partagées par la population guyanaise", après "une phase d'appropriation comme en métropole".

Le confinement n'a pas été prononcé par la préfecture de Guyane mais uniquement un couvre-feu, avec des règles plus ou moins strictes en fonction des communes.

Enfin, la frontière entre le Brésil et la Guyane a été fermée.

syl/gdl/nc

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda