TecHopital.com

 

16/02/2015
Envoyer un email Imprimer

Prévention du suicide: lancement d'un dispositif innovant promu par le CHU de Lille

LILLE, 16 février 2015 (Direct Hôpital) - Le CHU de Lille est le promoteur d'un dispositif innovant régional de prévention du suicide pour les patients ayant déjà été hospitalisés pour une tentative, indique le CHU dans un dossier diffusé début février.

 
Dans ce dossier, le CHU rappelle que 20.000 tentatives de suicide et environ 800 décès par suicide ont été recensés dans le Nord-Pas-de-Calais en 2011, et que la régulation des Samu de la région (59 et 62 réunis) comptabilise 15.000 appels par an pour suicide.
 
Le suicide est la première cause de mortalité chez les 15-25 ans dans la région, indique également le document. Pour rappel, le Nord-Pas-de-Calais est aussi au premier rang des régions métropolitaines en termes d'hospitalisation pour tentative de suicide chez les hommes, et au deuxième rang chez les femmes, selon une récente étude de la Fédération régionale de recherche en santé mentale du Nord-Pas-de-Calais (F2RSM).
 
Le dispositif promu par le CHU, baptisé VigilanS, s'intéresse aux patients qui ont déjà fait une tentative de suicide. Il estime en effet que si "sur 10 premières tentatives de suicide, les statistiques démontrent qu
Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.

Il y a un commentaire sur cette publication

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Rédigé par: alainjaouen64@gmail.com  le 16/02/2015 à 10:33
|
Parler argent (300 000 euros / DC) pour une chose aussi grave qu'est le suicide est bien le reflet de notre société mercantile .... il faut se jeter sur l'élargissement de la prévention et le suivi des "suicidants survivants".