Vieviewer : pour rendre le dossier médical compréhensible en un clin d'oeil

PARIS, 13 février 2014 (Direct Hôpital) – L'éditeur Medibase a développé une interface qui s'adapte aux différents dossiers médicaux électroniques pour en afficher les documents sous forme de frise très visuelle. L'analyse et la compréhension de l'histoire du patient s'en trouve améliorée pour les praticiens, en cabinet ou en établissement de santé.

Quinze ans après l'arrivée des premiers dossiers médicaux électroniques dans les établissements de santé, ceux-ci peuvent être noyés sous le poids de l'information. Un patient souvent hospitalisé peut, au fil des années, accumuler dans son dossier des centaines de documents (lettres, compte-rendus, bilans d'examen, fiches d'anesthésie, etc.), qu'aucun praticien ne peut analyser entièrement.
 
L'éditeur Médibase, dont le logiciel de gestion du dossier médical Osoft est déployé dans 60 établissements de santé et chez 2500 praticiens, s'est donc efforcé d'imaginer "à quoi ressemblera un dossier médical dans 5 ou 10 ans". "On dispose de trop d'informations qu'il est impossible d'analyser, et cette quantité ne fera qu'augmenter au fur et à mesure où les sources d'information (médecins généralistes, laboratoires d'analyses, radiologues, DMP, etc.) se multiplieront", analyse Javad Djavahery, fondateur et PDG de Medibase.
 
Après deux ans de travaux, la société a présenté hier son interface Vieviewer. Elle "transforme un dossier médical complexe en une image simple capable de représenter un maximum d’informations en un minimum de temps", explique l'informaticien.
 
L'histoire médicale du patient est détaillée sur une frise, sous forme d'icônes : une consultation aux urgences en 2002, un accouchement en 2009, etc. Cliquer sur l'icône permet de déployer et consulter les documents qui y sont rattachés. La totalité du dossier médical est donc représentée sur un seul écran, avec la possibilité de plonger plus en détail dans des périodes précises.
 
"Cette représentation du facteur temps est importante, mais elle n'existe pas dans un dossier médical classique, où les documents s'empilent les uns sur les autres", assure Javad Djavahery. "Or, ce n'est pas pareil d'avoir eu un souci de santé il y a deux ans et il y a deux jours", ajoute-t-il.
 
L'autre spécificité de l'interface est la liberté totale qu'elle donne à l'utilisateur pour la personnaliser. Elle permet de filtrer les données qui s'affichent, de les annoter, et de les positionner à l'endroit souhaité. Ce positionnement peut avoir une signification spécifique pour l’utilisateur. Par exemple : les informations d'antécédent en bas de l’écran, les facteurs de risque en haut à gauche, etc. Le système est doté d'un moteur d'apprentissage qui assimile et automatise les habitudes de chaque utilisateur.
 
Conscient que les établissements de santé n'ont pas l'intention de changer les solutions déjà en place, Medibase a rendu son interface compatible avec les logiciels des grands acteurs du marché (Agfa Healthcare, Cerner, McKesson, Medasys, Softway medical). Vieviewer n'est pas une solution de gestion du dossier médical, mais une surcouche logicielle qui récupère les bases de données des solutions installées. "Les EAI constituent les points d’entrée normalisés et sont nos premiers interlocuteurs pour la problématique d'échange de données", explique l'éditeur. 
 
La solution est destinée aux praticiens en cabinet et aux établissements de santé. Elle permet aussi d'afficher les informations disponibles sur le Dossier médical personnel (DMP) du patient. "Le DMP n'est pas encore entré dans les habitudes des praticiens, mais il peut être une plateforme idéale pour communiquer", estime Javad Djavahery. /mb