Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

http://www.canyon.fr/
19/03/2013
Envoyer un email Imprimer

Rappels de rendez-vous, suivi des traitements: les SMS, meilleurs amis des médecins ?

PARIS, 19 mars (Direct Hôpital) – Les médecins du service de cardiologie de la Timone, à Marseille, envoient des SMS à leurs malades pour leur rappeler de bien suivre leur traitement. Et ça marche: le taux de suivi a augmenté de 40%. D'autres établissements utilisent les SMS avec succès pour limiter les rendez-vous manqués.

Les résultats de l'étude publiée en février dans l'International journal of cardiology sont éloquents: le taux de suivi du traitement augmente de 40% chez les patients qui reçoivent une relance par SMS du service de cardiologie de la Timone, à Marseille. 

 
Mis en place en 2008, ce SMS quotidien rappelle aux patients ayant subi une angioplastie coronaire de prendre leur traitement antiagrégant plaquettaire. Auparavant, selon le service, 15% des patients arrêtaient ce traitement, qui diminue considérablement le risque d'infarctus après la pose d'un "stent". Ce système a été mis en place dans le cadre d'un programme d'éducation thérapeutique, en collaboration avec l’Observatoire régional de la santé et le laboratoire d'hématologie de l’hôpital.
 
Pour éviter que les patients ne s'y habituent, les cardiologues ont pensé à tout: les messages sont personnalisés avec le prénom du patient et la phrase est changée tous les jours. 
 
Le SMS comme outil médical post-opératoire ? L'expérience a également été tentée par le service de chirurgie de la clinique des Emailleurs, à Limoges, qui propose un suivi par SMS des patients traités chirurgicalement contre l'obésité. Alors que l'établissement perdait 54% de ses patients de vue à trois ans, le service indiquait au bout d'un an d'expérimentation que 33 patients sur les 35 opérés continuaient de communiquer chaque semaine leur poids par SMS.
 

Deux fois moins de rendez-vous manqués

 
Ces dispositifs d'envoi de messages peuvent aussi avoir un objectif organisationnel. La Direction du système d'information et de l'informatique (DSII) des Hospices civils de Lyon (HCL) a ainsi reçu en décembre la Victoire des Acteurs publics 2012 dans la catégorie Innovation pour son automatisation du rappel des rendez-aux patients par SMS.
 
L'établissement avait évalué à 400.000 euros par an le préjudice induit par les 15% de patients ne se présentant pas à leurs rendez-vous à l'hôpital de jour. L'absentéisme y a été divisé de moitié et aucun service ne dépasse plus les 10% d’absentéisme. A l'hôpital Necker, ces envois, émis trois jours avant la date du rendez-vous, ont permis de récupérer jusqu’à 10% des consultations dans certains services.
 
Si le service des HCL, qui envoie 35.000 messages par mois, est opéré par Orange Healthcare, d'autres établissements ont développé leur propre solution en interne, comme le CHU de Poitiers (Vienne). En plus de rappeler aux patients leurs rendez-vous, ses messages indiquent également les documents à présenter le jour de la consultation.
 
Au centre hospitalier de Villefranche-sur-Saône, Fabrice Paquien, responsable intégration, a programmé l'envoi de SMS à partir du Dossier patient informatisé (DPI): il expédie au travers de la plateforme Antares d'Enovacom un fichier XML généré par le DPI pour le transmettre à une plateforme qui route alors les SMS. Les patients reçoivent donc depuis 2010 avant leur hospitalisation un SMS pour leur rappeler leur rendez-vous, avec le type de documents à apporter. Un autre message est envoyé le lendemain de leur sortie, leur souhaitant un "bon rétablissement".
 
Reste à résoudre un problème: les patients trop âgés ou n'ayant pas accès à un téléphone portable ne peuvent être ciblés. Les Hospices civils de Lyon ont contourné ce problème en laissant des messages vocaux sur les répondeurs des lignes fixes - sans préciser le service où le nom de médecin par soucis de confidentialité - mais tous les systèmes ne sont pour l'instant pas si élaborés. /mb

Partagez cet article

Il y a un commentaire sur cette publication

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Rédigé par: 'profil supprimle 21/03/2013 à 11:12
|
Peut-être pourrions-nous prendre exemple...
Les offres
Agenda