Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.ja-sante.fr/
http://www.canyon.fr/

Reprise de la circulation de Sars-CoV-2 dans les eaux usées à Marseille et en Ile-de-France

Une analyse des eaux usées montre que le virus responsable du Covid-19 circule plus activement en Ile-de-France depuis fin décembre. "Les derniers prélèvements sur les eaux usées montrent que le virus recircule en Île-de-France", a expliqué le 8 janvier sur France Info Vincent Maréchal, professeur de virologie à Sorbonne Université et cofondateur de l'Observatoire épidémiologique dans les eaux usées (Obépine).

"Les prélèvements du 5 janvier montrent que les quantités de virus dans les eaux usées de plusieurs stations d'épuration d'Ile-de-France sont en train de remonter, ce qui est malheureusement un signe", a précisé le virologue à France Info.

À Marseille, ce sont les marins-pompiers qui sont chargés du suivi de la charge virale dans les eaux usées. Ils ont ainsi relevé des traces d'une possible reprise du Covid-19 dans les eaux usées "puisque depuis le 7 janvier les indicateurs repartent à la hausse".

Concrètement, les marins-pompiers analysent au niveau de la station d’épuration située sous le stade Vélodrome la présence de Sars-CoV-2 dans les eaux usées afin d'obtenir une tendance globale. Une fois par semaine ils réalisent également une cartographie complète de la ville, sur 37 secteurs.

Alors que les données sur les eaux usées semblent confirmer la reprise épidémique à Paris et Marseille, le ministère chargé de la recherche "vient de donner une réponse positive à la demande de diffusion en open data des indicateurs" fournis par le réseau Obépine, a indiqué le 9 janvier sur Twitter Elias Orphelin, coanimateur du site CovidTracker, qui est à l'origine de cette demande.

gdl/nc

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait