Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://youtu.be/_YvTAMp-iU8
http://www.canyon.fr/

Risques psycho-sociaux: le plan d'action du CHU de Grenoble

site nord du CHU de Grenoble
site nord du CHU de Grenoble

GRENOBLE, 16 mai 2018 (TecHopital) - Sortant de plus de quatre mois de silence, la "gouvernance" du CHU de Grenoble a présenté le 4 mai son plan d’action "pour l'amélioration de la qualité de vie au travail", défini à la suite du rapport Couty.

Le CHU a connu fin 2017-début 2018 une grave crise, née du suicide d'un neurochirurgien dans son bureau et de la découverte de cas d'épuisement professionnel chez deux praticiennes spécialisées en endocrino-diabéto-pédiatrie.

En décembre 2017, à la suite d'une question posée à l'Assemblée nationale par Olivier Véran, praticien hospitalier au CHU et député LREM de l'Isère, sur la souffrance au travail des hospitaliers, la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, a évoqué le cas spécifique du CHU de Grenoble et annoncé qu'elle souhaitait y diligenter une enquête. C'est ainsi qu'Edouard Couty, directeur d'hôpital à la retraite, reconduit par Agnès Buzyn dans ses fonctions de médiateur national, y a passé trois jours et a écouté 30 personnes, sur un effectif de 9.500 personnes.

Sur les recommandations d'Edouard Couty, le CHU a élaboré un plan d'action "pour l'amélioration de la qualité de vie au travail" (QVT) qui a été adopté par toutes ses instances en avril 2018.

"Ce plan a été construit avec l'ensemble des équipes du CHU, en partant d'une situation grave et humainement extrêmement douloureuse", a rappelé le maire de Grenoble et président du conseil de surveillance, Eric Piolle, lors d'une conférence de presse le 4 mai, donnée avec la directrice générale du CHU, Jacqueline Hubert, le président de la commission médicale d’établissement (CME), le Pr Jean-Pierre Zarski, le doyen de la faculté de médecine, le Pr Patrice Morand, et le doyen de la faculté de pharmacie, Michel Sève, et en présence d'une assistance nombreuse.

Un dialogue "parfois rugueux"

La direction et la CME du CHU ont procédé à une large consultation auprès du terrain pour établir ce plan. Quatre axes prioritaires ont été identifiés dans ce cadre: les enjeux de management, la gestion des risques psycho-sociaux et des conflits, la gestion des ressources humaines et la gouvernance.

Le dialogue mené pour l'établir a été "rude, parfois rugueux", a témoigné le président de la CME, lors de la conférence de presse. "Des choses nous sont remontées, notamment aux urgences qui enregistrent 150 à 180 entrées par jour, 20 à 25 malades la nuit et ont des difficultés à placer les patients. Nous avons vu aussi des situations de souffrance dans des secteurs comme la gériatrie, en particulier pour le personnel de nuit souvent en nombre insuffisant, ou le personnel de week-end", a-t-il rapporté.

Les rencontres ont permis aussi de montrer que "des pôles avaient des difficultés à bien fonctionner, notamment en termes de communication". Les responsables ont aussi découvert des conflits entre médecins. "C'est même un problème de fond qui montre qu'il faut insister sur le collectif", a affirmé Jean-Pierre Zarski.

Ce plan comprend des "actions stratégiques" visant à lutter contre les risques psycho-sociaux, à mieux gérer les conflits éventuels entre personnes et à améliorer la communication tant verticalement qu'au sein des pôles.

Il prévoit aussi des "mesures opérationnelles" par exemple pour prévenir les ruptures d'approvisionnement en matériels, pour accélérer le déploiement du dossier patient informatisé, améliorer les remplacements des agents ou pour faire évoluer l'aval des urgences.

La gouvernance du CHU a aussi proposé que l'établissement soit site pilote pour la rénovation des statuts médicaux et la formation initiale des médecins au management.

Facilitation des remplacements

Dans le domaine social, ce plan doit se traduire dans un premier temps par la création d'un dispositif d'alerte et de prévention des risques psycho-sociaux, la création d'un baromètre de la QVT dans les services, l'organisation systématique de réunions de service, une augmentation du nombre de groupes d'analyse des pratiques professionnelles, l'introduction d'une charte relationnelle et d'une charte informatique dans le règlement intérieur, une réforme du fonctionnement de la CME et la création d'une instance de coordination entre le CHU et l'université sur la stratégie.

L’établissement compte aussi améliorer les dispositifs de remplacement de professionnels paramédicaux en doublant le pool d'infirmiers et d'aides-soignants. Cette décision aura un coût immédiat, mais comme elle évitera de recourir à trop d'heures supplémentaires, elle sera à terme financée grâce au non-paiement de ces heures, a précisé la directrice générale.

A l'été 2018, le CHU a aussi prévu de structurer l'action de médiateurs internes et externes, faire évoluer les modalités d'instruction des fiches projets, créer un référentiel de management et clarifier les mandats et délégations des chefs de pôle, des chefs de service, des directeurs référents, des cadres supérieurs et des cadres.

Le plan doit aussi permettre, fin 2018, d'assurer une meilleure visibilité de tous les postes à pourvoir en mettant à disposition des fiches de poste, d'améliorer le dispositif des entretiens annuels et de mieux communiquer sur les perspectives d'évolution de l'établissement.

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
http://new.abb.com/buildings/fr/buildingspace/etablissements-de-sante
https://www.parishealthcareweek.com/visiter/obtenez-badge-visiteur/

Inscrivez-vous Ă  la newsletter gratuite

Les offres
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement Ă  TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRĂ©agissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez Ă  traiter et Ă  transmettre vos informations personnelles conformĂ©ment aux termes de la loi.  (Notice lĂ©gale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions