Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Risques psychosociaux: onze établissements de santé aidés

PARIS, 7 mai (Direct Hôpital) - Onze établissements de santé de neuf régions ont été retenus pour mener des actions dans l'évaluation et la prévention des risques psychosociaux, a-t-on appris fin avril auprès de la direction générale de l'offre de soins (DGOS).

Ces établissements ont obtenu un financement pour mener sur trois ans des actions afin de contribuer à "une amélioration significative de la qualité de vie au travail" dans les établissements de santé. Le financement total est de 1 million d'euros tous les ans pendant trois ans.

Il s'agit de:

- Auvergne: CH de Montluçon (Allier)
- Bretagne: CH de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine)
- Franche-Comté: CH de Belfort-Montbéliard
- Lorraine: le centre hospitalier intercommunal Unisanté+ (Moselle), CH de Sarreguemines (Moselle)
- Nord-Pas-de-Calais: CH de Lens (Pas-de-Calais)
- Haute-Normandie: CHU de Rouen
- Pays-de-la-Loire: CH du Mans, CHU de Nantes
- Poitou-Charentes: CH de Niort
- Rhône-Alpes: CH de Saint-Cyr-au-Mont-d'Or (Rhône).

Les montants alloués à chaque établissement seront précisés dans la première circulaire de la campagne budgétaire et tarifaire 2013, indique la DGOS.

Ils ont été sélectionnés au niveau national par la commission d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) du conseil supérieur de la fonction publique hospitalière.

Les critères de sélection ont porté sur:

- la concertation avec le CHSCT de l'établissement sur le projet
- le constat d'un absentéisme en augmentation
- le constat d'un turn-over en augmentation
- le constat de difficultés organisationnelles
- l'accompagnement de changements structurels
- la réalisation d'un diagnostic
- des actions collectives à mettre en place.

Le CH de Saint-Cyr-au-Mont-d'Or, établissement spécialisé en psychiatrie, a indiqué à APM qu'il avait pour projet d'élaborer "un outil de cotation d'exposition aux risques psychosociaux" dans les établissements de santé, sur la base de l'échelle ECO-RPS utilisée dans d'autres secteurs d'activité.

L'établissement s'est vu octroyer 360.000 euros sur trois ans, dont près de 89.000 euros pour 2013. /hm/av

 

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda