Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Robots en Ehpad : il faut penser fonctionnel

Intervention sur les robots au Géronforum de la Fnaqpa - Crédit: Valérie Lespez/APMnews
Intervention sur les robots au Géronforum de la Fnaqpa - Crédit: Valérie Lespez/APMnews

(Par Valérie LESPEZ, au Géronforum)

LA GRANDE-MOTTE (H√©rault), 4 juillet 2018 (TecHopital) - Les √©tablissements d'h√©bergement pour personnes √Ęg√©es d√©pendantes (Ehpad) ne doivent pas √™tre "passifs" vis-√†-vis des fabricants qui vendent des robots, alors que ce sont ces √©tablissements qui, bien souvent, en d√©terminent l'usage, a encourag√© Jean-Marc Blanc, directeur de l'Institut m√©diterran√©en des m√©tiers de la long√©vit√© (Fondation I2ML), lors du G√©ronforum 2018 organis√© les 21 et 22 juin par la F√©d√©ration nationale avenir et qualit√© de vie des personnes √Ęg√©es (Fnaqpa), √† La Grande-Motte.

La th√©matique de ce G√©ronforum 2018 √©tait "sortir de la contrainte par l'innovation". Les intervenants ont d√©taill√© toutes sortes d'innovations, organisationnelles et technologiques qui fleurissent dans le champ du grand √Ęge.

"Vous vous comportez plus ou moins de manière passive par rapport à ceux qui essayent de vous vendre des robots", a ainsi lancé Jean-Marc Blanc aux congressistes.

"Quand on vient vous vendre un robot, on vous invente un usage", a-t-il soulign√©. "Et c'est dingue de se dire que derri√®re, c'est l'√©tablissement qui va gal√©rer pour le rendre fonctionnel ! On vous facture 15.000 euros un robot alors que c'est vous qui devriez facturer 20.000 euros, parce que vous faites leur programme de R&D !"

Jean-Marc Blanc a d'ailleurs insisté sur l'utilité des "robots fonctionnels", pour aider les infirmières, les aides-soignantes, comme "des chariots qui accompagnent l'infirmière et qui sortent les traitements au fur et à mesure" ou "des chariots qui trient le linge".

"Il faut penser d'abord fonctionnel", a-t-il estim√©, remarquant que, bien souvent, les directeurs pr√©f√©raient le clinquant d'un robot "vivanto√Įde" alors qu'un robot fonctionnel e√Ľt √©t√© plus utile.

Sur le débat d'un éventuel remplacement de l'humain par les robots et sur l'intelligence artificielle, Jean-Marc Blanc a assuré que "les robots ne remplaceront pas les humains si les humains arrivent à démontrer leur valeur ajoutée par rapport à un robot".

"Quand vous recrutez vos personnels, est-ce que vous vous posez la question en termes de valeur ajout√©e, ou en termes de dipl√īmes et de savoir-faire ?", a-t-il interrog√©.

"Si vous vous posez simplement la question du savoir-faire, ce sera facilement remplaçable par un robot [...]. Si vous vous posez la question en termes de savoir-être, ce petit plus que vos équipes vont amener aux personnes ne pourra pas être remplacé par un robot", a-t-il conclu.

Définir les usages

Jean-Marc Blanc réagissait ainsi au témoignage de la secrétaire générale du groupe d'Ehpad et de services d'aide et de soins à domicile MBV, Marie-Cécile Bridier, qui a raconté les joies et les déboires des Ehpad du groupe en la matière.

Elle a ainsi d√©taill√© l'utilisation de trois robots test√©s dans les √©tablissements MBV, Zora, un petit robot "vivanto√Įde" qu'elle a qualifi√© de "poup√©e parlante et chantante", Kompa√Į, un robot agr√©ment√© d'une tablette, et Buddy, un "tout petit robot sur roulettes", plut√īt un robot compagnon.

Sauf que Buddy, "cela fait trois ans qu'on l'attend !", a-t-elle soupir√©. "Mais d√©but juillet, on devrait enfin avoir une d√©monstration", a-t-elle esp√©r√©, pr√©cisant que vu son prix (moins de 1.000 euros), le groupe de protection sociale AG2R La Mondiale, qui finance la totalit√© des robots de MBV, en avait command√© cinq ou six.

Huit ateliers ont √©t√© organis√©s, sur huit semaines. Les donn√©es sont en cours d'analyse. Mais d√©j√†, "Zora a un petit accent belge, donc parfois ce n'est pas facile pour les r√©sidents. Et parfois, il se met √† parler en n√©erlandais ! Il n'est pas encore au point", a-t-elle regrett√©. Mais elle a aussi soulign√© l'int√©r√™t remarqu√© chez de nombreux r√©sidents.

Quant √† Kompa√Į, "il fait des choses, mais [comme Zora], est-ce utile d'avoir un robot pour √ßa ?", a-t-elle avanc√©, citant le fait que Kompa√Į "pouvait faire des jeux, passer des photos, des films, de la musique" et gr√Ęce √† une barre install√©e autour de son corps, √™tre "utilis√© pour de la r√©√©ducation √† la marche", a-t-elle d√©crit, soulignant aussit√īt que "le bras du kin√© peut suffire...", sachant qu'en plus, Kompa√Į "co√Ľte deux fois plus cher" que Zora.

Le robot surveillant

Mais le groupe MBV a fait le choix, l√†, de voir ce que Kompa√Į pouvait apporter aux salari√©s. L'√©quipe de l'Ehpad testeur "a imagin√© deux sc√©narios", a-t-elle rapport√©, le premier √©tant "la visite", o√Ļ "le robot va dans chaque chambre, annonce le programme, incite les r√©sidents √† venir d√©jeuner, etc.", dans l'objectif "de faire gagner du temps aux soignants".

Le second scénario vise à "utiliser le robot comme surveillant de nuit, sachant qu'il a une caméra, des capteurs [pour détecter des obstacles], peut prendre une photo et l'envoyer sur un portable", celui des aides-soignantes de nuit qui peuvent ainsi être alertées en cas de problème.

"Nous essayons de mettre au point ces deux scénarios, mais c'est long; il faut faire les développements, ce n'est pas encore très robuste -un jour, cela marche, le lendemain cela ne marche pas... Cela demande beaucoup de temps et d'énergie à notre équipe, qui fait ça en plus" de son travail, a-t-elle reconnu.

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait

Inscrivez-vous à la newsletter gratuite

Les offres

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conform√©ment √† la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifi√©e par la loi 2004-801 du 6 ao√Ľt 2004 relative √† la protection des personnes physiques √† l'√©gard des traitements de donn√©es √† caract√®re personnel) relative √† l'informatique, aux fichiers et aux libert√©s, vous disposez d'un droit d'acc√®s, de modification, de rectification et de suppression des donn√©es qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier √©lectronique √† admin@apmnews.com ou par courrier postal √† APM International, 33 avenue de la R√©publique, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez acc√®s au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez √† traiter et √† transmettre vos informations personnelles conform√©ment aux termes de la loi.  (Notice l√©gale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions