Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr

Siemens et Toutenkamion s'associent pour créer des unités mobiles de réanimation pour les hôpitaux

Crédit: Siemens Toutankamion
Les unités mobiles de réanimation mises au point par Siemens avec le groupe Toutenkamion sont composées de 5 chambres individuelles, d’un poste de soin pour le personnel soignant, d’une pharmacie, d’un local technique, d’un local de stockage d’équipements biomédicaux et d’une zone d’utilité sale pour y déposer tout ce qui doit être nettoyé, et d’une salle de repos ou d’un bureau pour le personnel, a précisé Siemens dans un communiqué commun publié le 24 août.

C'est Toutenkamion Group "qui a créé le squelette des unités mobiles", en développant "une solution qui permet des temps de mise en œuvre réduits et qui peut être déplacée régulièrement", est-il indiqué.

Siemens a quant à elle intégré la partie technique à l’intérieur des modules: distribution électrique, gestion technique du bâtiment (GTB), détection incendie, sûreté, traitement de l’air, fluides médicaux (production et distribution) ainsi que l’intégration de solutions de dialyse par l’intermédiaire de partenaires spécialistes (ATA Médical, Novair et Baxter).

Pour ce faire, Siemens a collaboré avec la direction technique, immobilière et logistique de l’hôpital de Pontoise (appartenant au groupement hospitalier de territoire -GHT- Nord-Ouest Vexin Val-d'Oise -Novo). L'entreprise a recueilli les témoignages de l’équipe de réanimation de l’établissement, "en s’appuyant sur leurs retours d’expérience terrain et en croisant les regards des différentes professions ayant été directement impactées par la crise de la Covid-19", fait-elle remarquer dans son communiqué.

Ainsi, toutes les chambres mesurent un minimum de 23 m², "ce qui permet au personnel soignant de circuler facilement autour du patient et de disposer de l’espace nécessaire afin d’agir en cas d’urgence pour prodiguer des soins critiques, sans être gêné par les nombreux équipements médicaux. Chaque chambre est également équipée d’un lève-personne afin de faciliter la manipulation des patients en réanimation".

Au total, 8 mois sont nécessaires pour passer de la phase d’étude du projet à l’utilisation opérationnelle des unités, en passant par la fabrication et le montage des modules.

Chaque unité peut être étendue et transportée par convoi exceptionnel. Il est également possible de les démonter et remonter (une étude des points de fragilité ayant été réalisée par Toutenkamion Group), et donc de les déplacer d’un établissement à un autre au sein d’un même GHT ou d’une région en fonction des besoins de chaque site.

Les modules intègrent également une solution de géolocalisation, permettant de gérer leur disponibilité en temps réel et de simplifier les transferts de patients entre différents hôpitaux.

A noter que le projet n'a pas été retenu dans le cadre de l'appel à manifestation d'intérêt (AMI) pour la réalisation de structures modulaires mobiles complètement équipées pouvant accueillir des unités de réanimation/soins intensifs (cf dépêche TecHopital).

gdl/ab

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda