Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

http://www.canyon.fr/

Signalétique : quelques règles pour ne pas se perdre...

PARIS, 10 mars 2014 (Direct Hôpital) – La signalétique est un aspect primordial de l'organisation des flux dans les établissements de santé. Ils s'en préoccupent de plus en plus, en particulier en vue de leur mise en conformité dans le cadre de la "loi handicap" de 2005.

72.000m², 450 chambres, 34 services... : la construction du nouvel hôpital de Marne-La-Vallée, livré en 2012, s'est accompagnée d'une vraie réflexion sur sa signalétique, pour ne pas qu'il se transforme en labyrinthe pour ses visiteurs. "C'est un aspect qui a été longtemps négligé dans les hôpitaux", relève Laurence Guichard, fondatrice du bureau d'étude Locomotion, spécialisé dans la signalétique. 
 
Les établissements de santé sont doublement concernés par cette problématique. D'une part à cause de leur taille et du vocabulaire médical employé (Laurence Guichard donne pour exemple les patients qui "peuvent ne pas comprendre qu'il faut aller au 'service d'imagerie médicale' pour faire une 'radio'") mais aussi de par leur public. Stressé, parfois âgé, le patient ou le visiteur doit pouvoir évoluer le plus facilement possible dans un environnement vécu comme anxiogène.
 
"Une signalétique réussie, c'est une signalétique qu'on ne voit pas, qui permet de se déplacer naturellement sans devoir s'arrêter devant une forêt de panneaux", explique la spécialiste. Les pictogrammes, les codes couleurs doivent être pensés pour être le plus intuitifs possible.
 
La signalétique est devenue un sujet d'actualité avec la loi handicap de février 2005. Elle impose une accessibilité en toute autonomie des établissements recevant du public pour tout type de handicap (visuel, auditif, moteur, mental, psychique) avant le 1er janvier 2015.
 
A Marne-La-Vallée, l'installation des supports de signalétique a été abaissée à 1m40 au lieu des 1m60 habituels. Cette hauteur est plus adaptée à la lecture des mains, pour les malvoyants, et plus confortable pour les personnes en chaise roulante. L'adressage a été traité en relief pour faciliter la lecture sensorielle et être lisible de très près. A chaque service a été associé un numéro (trouvable sur le site de l'établissement, le livret d'accueil, etc.) également traité en relief et facilement mémorisable.
 
Le bureau d'étude travaille sur cette problématique avec les architectes et la maîtrise d'ouvrage, afin d'intégrer au mieux la signalétique dans le bâtiment, sur le sol ou sur le mobilier. "Cela minimise les coûts, en évitant de rajouter des totems partout après coup", souligne Laurence Guichard.
 
La phase d'étude se fonde sur l'analyse des flux et l'élaboration de divers scénarios de circulation. "Il s'agit vraiment de se mettre à la place du visiteur, ce que ne peuvent pas faire les architectes, qui connaissent les moindres recoins du bâtiment." C'est ainsi que l'agence a réalisé l'importance de travailler sur les "flux retour", c'est-à-dire de faire en sorte que le visiteur ne se perde pas au moment de ressortir du bâtiment.
 
Outre Marne-La-Vallée, Locomotion a travaillé sur la signalétique du CHU de Chambéry, du CH de Belfort-Montbéliard et de celui de Cannes. L'agence se penche aujourd'hui sur la réhabilitation de la signalisation extérieure de l'Institut régional du Cancer, à Hautepierre, à Strasbourg. "Chaque projet est unique, on ne peut pas faire la même chose dans le minéral CHU de Marne-La-Vallée et à l'hôpital de Belfort, où le bois et le parquet sont très présents".
 
Cette prise en compte de l'identité et de l'histoire des établissements – le choix des codes couleurs ou des pictogrammes peut renvoyer au logo, par exemple – assure aussi une implication importante du personnel, attaché à son lieu de travail. La signalétique devient alors un véritable élément de communication interne et externe. /mb

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda