Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr
03/03/2017
Envoyer un email Imprimer

Statut des ingénieurs hospitaliers: le SMPS s'abstient, les autres syndicats refusent de siéger au CSFPH

Le Syndicat des manageurs publics de santé (SMPS), affilié à l'Unsa, a indiqué à APMnews s'être abstenu, le 1er mars, lors du vote des projets de textes réglementaires sur le statut des ingénieurs hospitaliers, lors d'une réunion du Conseil supérieur de la fonction publique hospitalière (CSFPH) boycottée par les autres syndicats.

Les syndicats avaient rejeté à l'unanimité le 9 février ces textes réformant le statut des ingénieurs hospitaliers (cf TecHopital).

A l'exception du SMPS, les syndicats ont boycotté la réunion du 1er mars, protestant contre le fait que les textes présentés étaient "quasiment identiques à ceux rejetés par les organisations syndicales le mois dernier".

Le SMPS a décidé de participer, ayant déposé neuf amendements et "ne voulant pas renoncer à ces amendements en refusant de siéger". Le syndicat s'est abstenu de voter pour permettre que "les avancées obtenues" "ne soient pas perdues", notant que la direction générale de l'offre de soins (DGOS) s'est engagée à lancer de nouvelles négociations.

A l'issue du CSFPH, le SMPS a dénoncé dans un communiqué des avancées "en demi-teinte" qui ne permettent pas "l'harmonisation complète des ingénieurs hospitaliers avec le statut rénové des ingénieurs territoriaux" et a regretté que "les modifications du statut soient restées jusqu'au bout contraintes par le seul cadre du protocole relatif aux parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR)".

Cependant, l'harmonisation à 100% des deux premiers grades (ingénieur et ingénieur principal) avec les grilles des ingénieurs des deux autres versants (échelons, indices et durées fixes) a été actée avec ce nouveau texte.

Ainsi, la mise en place du cadencement unique d'échelon inclus dans PPCR ne sera pas pour ces deux grades "une transposition des durées moyennes actuelles, mais l'harmonisation des durées fixes avec celles des ingénieurs territoriaux et d'Etat des grades comparables".

Ces durées harmonisées sont "plus courtes et donc plus favorables". De plus, "le premier échelon de chacun de ces deux grades sera supprimé et un échelon sera ajouté en haut de chacun de ces deux grades".

"Toutes les grilles du corps bénéficieront des revalorisations indiciaires du PPCR de 2017 à 2020, ainsi que le transfert prime/point qui sera effectué dès 2017 puis en 2018, afin d'améliorer l'indice de calcul du départ à la retraite", indique le SMPS. "Les grilles d'ingénieur en chef de classes normale et exceptionnelle bénéficieront des mêmes revalorisations indiciaires que les ingénieurs en chefs territoriaux, dès janvier 2017 de manière rétroactive, puis en janvier 2018", ajoute-t-il.

Le SMPS s'est toutefois déclaré très déçu: "l'administration n'a pas pris en compte nos demandes puisque les 9 amendements que nous avions déposés sur le texte précédent ont tous été rejetés". Or, "ces amendements auraient permis de restaurer une attractivité, et une comparabilité avec les homologues de la fonction publique territoriale. Certains amendements auraient permis une prise en compte de la mise oeuvre des groupements hospitaliers de territoire", a déploré le SMPS.

"Nous ne voulions pas une révolution, mais demandions un retour à un statut antérieur où les ingénieurs territoriaux et hospitaliers avaient les mêmes grades, échelons et durées fixes", a ajouté un représentant du SMPS.

La DGOS s'est néanmoins engagée auprès des syndicats à initier des négociations, en lançant "un travail sur le rapprochement des statuts d'ingénieurs entre les différents versants de la fonction publique, ainsi que le permettra un projet d'ordonnance en cours de discussion".

La réunion de mercredi a aussi abordé les projets de textes sur le statut des directeurs des soins (DS). Le SMPS (avec le soutien de l'Unsa) a de nouveau voté contre le décret principal, faisant valoir que la nouvelle version était presque identique à la précédente.

Partagez cet article

Il y a un commentaire sur cette publication

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Rédigé par: b.percot@ch-compiegnenoyon.fr  le 03/03/2017 à 14:15
|
rien de nouveau sous le soleil !! malgré cette erreur stratégique de vouloir aligner de manière corporative un grade de la FPH sur les autres FP, il ne pouvait pas en être autrement que d'aller droit dans le mur!!
la démarche d'alignement doit se faire avec tous les gardes concernés par celle ci: INGENIEURS AAH .... l'égalité de traitement des fonctionnaires doit être au même titre que la mission de service publique être respectée et soutenue. suivre...
https://www.techopital.com/contact.php
Les offres
Agenda