Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr
http://www.canyon.fr/

Covid-19: le CHU de Rouen ouvre une unité de réanimation éphémère

Le CHU de Rouen se prépare à une 2e vague de l'épidémie de Covid-19 en augmentant ses capacités de réanimation pour faire face à la pression épidémique qui touche la métropole, a annoncé l'établissement le 12 octobre lors d'une conférence de presse.

"Il a d'ores et déjà activé deux unités de médecine représentant 40 lits avec d'autres unités qui peuvent être activables rapidement. Notre préoccupation est d'avoir un programme bien ajusté à la cinétique de l'épidémie et aux besoins des patients non Covid", a indiqué Véronique Desjardins, directrice générale du CHU, évoquant une progression "en dents de scie" mais avec une hausse "assez inexorable". "Le défi est d'arriver à fonctionner alors que tous les lits sont occupés."

"D'ici quelques jours, on va ouvrir une unité de réanimation éphémère: une unité d'hospitalisation conventionnelle sera transformée en unité de réanimation" avec tout le matériel et "une équipe médicale et soignante qui va venir y travailler", a indiqué Pr Bertrand Dureuil, chef du pôle de réanimation-anesthésie Samu.

D'ici fin octobre, les 60 lits habituels de réanimation seront complétés par 26 lits si le besoin est là et avec une perspective de pouvoir monter jusqu'à 120 lits de réanimation.

Le CHU n'exclut pas la nécessité de devoir transférer des patients vers Caen, l'ex-Basse-Normandie étant moins soumise à l'épidémie. Les déprogrammations ont commencé en médecine et en chirurgie avec quatre salles de bloc opératoire fermées depuis 15 jours et un service d'hospitalisation de chirurgie transformé en unité Covid. La réflexion sur les soins qu'il est raisonnable de différer sans pertes de chances se poursuit.

Pour répartir la charge, des équipes du CHU vont aller opérer dans des cliniques, a indiqué Guillaume Laurent, directeur général adjoint.

Les stocks d'équipements de protection individuelle (EPI) et de médicaments sont au rendez-vous mais la difficulté porte sur le personnel soignant compétent en réanimation.

Le CHU de Rouen forme du personnel pour avoir des réserves et il lance un appel pour recruter des infirmiers et des aides-soignants (pas seulement en réanimation) afin de tenir dans la durée pour cette 2e vague qui s'annonce plus comme un marathon qu'un sprint comme au printemps.

Les 26 lits supplémentaires nécessitent 110 équivalents temps plein (ETP). Le CHU a déjà recruté depuis l'été 85 infirmiers et plus de 50 aides-soignants mais fait face à des difficultés de recrutement comme les autres CHU.

Loïc Delastre, DRH du CHU de Rouen, a assuré que l'objectif n'était pas de refuser des congés à des soignants mais au contraire de leur permettre de faire des pauses pour tenir. Les congés d'été n'ont pas été remis en cause, a souligné la DG.

sl/gdl/nc

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda