Une opération de maintenance est prévue jeudi 29 juillet 2021 entre 13h15 et 13h45. L'accès au site sera interrompu durant cette période. Nous vous remercions pour votre compréhension.

 

TecHopital.com

 

La charge virale de Sars-CoV2 baisse dans les eaux usées d'Ile-de-France (réseau Obépine)

Les effets du second confinement se feraient-ils déjà sentir dans les eaux usées d'Ile-de-France? C'est ce que semble révéler le réseau Obépine, qui depuis le 5 mars, surveille la charge virale de coronavirus de 82 stations d'épuration à travers l'Ile-de-France.

Ainsi, en Ile-de-France, les données récentes de concentration en Sars-CoV2 dans les eaux usées (en rouge) semblent confirmer la forte chute observée du nombre de cas testés positifs au Covid-19 (en bleu).

Crédit: réseau Obépine

->Zones grisées: confinements
->Zone rose: couvre-feu

"Depuis les prélèvements du 2 novembre, on constate à nouveau une stabilisation et une réduction de la charge virale dans les eaux usées", a expliqué Vincent Maréchal, professeur de virologie à Sorbonne Université et cofondateur d'Obépine, cité par France Bleu dans un article daté du 16 novembre. "Cette réduction peut être liée aux vacances scolaires ou au couvre-feu. Ce n'est probablement pas déjà l'effet du confinement. En revanche, on espère que le confinement donnera un coup d'accélérate

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Agenda