Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr

La gestion de la seconde vague dans la métropole de Rouen facilitée par les coopérations public-privé

La gestion de la seconde vague de l'épidémie de Covid-19 dans la métropole de Rouen a été facilitée par un partenariat avec les établissements de santé publics et privés du territoire, a souligné le CHU de Rouen dans un communiqué signé par les cliniques voisines et publié le 23 novembre.

La gestion de crise a tenu compte des enseignements de la première vague, cherchant à préserver au maximum les soins non Covid afin de limiter tout risque de perte de chance.

Pour ce faire, "les coopérations ont été amplifiées entre le CHU de Rouen et les établissements de santé privés à but non lucratif (Croix-Rouge française, Centre Henri-Becquerel, Les Herbiers [Ugecam Normandie]) et privés (clinique du Cèdre, clinique Saint-Hilaire, clinique de l’Europe et clinique Mathilde du groupe Vivalto Santé) du territoire, avec des actions nouvelles non mises en oeuvre lors de la première vague".

S’y ajoutent les actions de coopération avec le groupement hospitalier de territoire (GHT) Rouen Coeur de Seine et, pour l’agglomération de Rouen, avec le centre hospitalier (CH) du Belvédère et les établissements de soins de suite les plus proches.

La coordination territoriale mise en oeuvre par le CHU de Rouen repose sur:

  • une permanence de régulation des admissions en réanimation
  • un bed manager 7 jours/7 pour les lits de médecine Covid
  • une plateforme d’orientation en soins de suite et de réadaptation (SSR)
  • une plateforme gériatrique fonctionnant 7/7.

Ce dispositif a émergé au fil des réunions de concertation hebdomadaires entre les différents établissements publics et privés. C'est ainsi que des patients non Covid du CHU ont été opérés dans les établissements publics ou privés, avec l’aide des équipes du CHU et des établissements privés.

De plus, des praticiens et des soignants des établissements du territoire sont venus exercer au CHU pour aider à soigner des patients Covid et renforcer certaines équipes (d’anesthésie-réanimation, notamment).

Des lits de médecine Covid ont été créés dans les cliniques ainsi que 8 lits de réanimation à la clinique de l’Europe. Des transferts se sont opérés pour les patients Covid du CHU en situation stable vers les autres établissements, permettant d’accueillir de nouveaux patients instables sur les lits ainsi libérés.

"Tous ces soins ont été réalisés en partageant les protocoles de soins du CHU avec une disponibilité des équipes spécialisées du CHU en 24/24 pour un appui téléphonique aux partenaires si nécessaire", note le CHU.

Les établissements d’hospitalisation à domicile (HAD) ont pris en charge des patients post Covid, aidant au retour à domicile ou en établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). L’oxygénothérapie à domicile a été rendue plus facile dans une procédure sécurisée par le Samu.

Enfin, un suivi territorial des patients Covid a été mis en place.

"Tous les jours, les établissements transmettent le nombre de patients Covid hospitalisés dans leurs murs et les lits dédiés Covid disponibles. Ces informations sont alors exploitées au CHU par les bed managers du CHU et par la plateforme de coordination SSR pour orienter au mieux les transferts."

sl/gdl/nc

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda