TecHopital.com

 

Suspension des greffes cardiaques au CHU de Limoges suite à un taux élevé de décès

Le CHU de Limoges et l'agence régionale de santé (ARS) Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes ont décidé de suspendre l'activité de greffe cardiaque dans cet établissement en raison d'un taux élevé de décès de patients après la greffe.

Cette décision a été prise mi-mars "à titre transitoire et conservatoire", afin de mener une enquête, indique l'établissement dans un communiqué. "Nous avons constaté neuf décès, en post-opératoire, sur 17 patients greffés sur 16 mois", a indiqué le 7 avril à APMnews un porte-parole du CHU. S'il existe toujours un risque de décès après une greffe cardiaque, neuf cas sur 17, soit environ la moitié, n'est "pas le taux habituel". "En appui du travail interne mené avec les équipes hospitalières en charge des greffes cardiaques, la direction générale du CHU a sollicité la Société française de chirurgie thoracique et cardiovasculaire pour déterminer les causes médicales de l'échec de neuf transplantations depuis janvier 2015", précise le communiqué. Des spécialistes de l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), de l'Assistance publique-hôpitaux de Marseille (AP-HM) et du CHU de Bordeaux devraient être consultés. L'ARS réalise en parallèle une inspection.

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Agenda