Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Tablettes tactiles à l'hôpital: une méthode de désinfection efficace identifiée

LONDRES, 14 août 2014 (Direct Hôpital) - Pour désinfecter les tablettes iPad* (Apple), les lingettes Sani-Cloth CHG 2%* (Alcool 70% et chlorehexidine 2%, Professionnal Disposables international) s'avèrent plus efficaces que cinq autres produits pour éliminer les Staphylococcus aureus résistants à la méticilline (Sarm) et les entérocoques résistants à la vancomycine (ERV), selon une étude académique publiée en avril dans le Journal of Hospital Infection.

En revanche, aucun des six produits évalués dans cette étude n'était totalement satisfaisant pour lutter contre Clostridium difficile. 
 
L'emploi des tablettes informatiques tactiles se développe dans les établissements de santé. Pour l'instant, les fabricants déconseillent l'utilisation de produit désinfectant pour éviter l'usure de l'écran. Cette recommandation pourrait limiter considérablement leur déploiement dans le domaine du soin, parce que les tablettes sont des vecteurs potentiels d'infections nosocomiales, pointe l'équipe dirigée par Peter Young de l'hôpital Queen Elizabeth à King's Lynn (Royaume-Uni). 
 
Pour utiliser les tablettes en pratique courante dans les établissements de santé, les chercheurs britanniques ont évalué le pouvoir désinfectant de six produits: une lingette qui ne peluche pas recommandée par Apple, Clorox wipes* (Clorox), Sani-Cloth 2%*, Trigene Advance wipes* (Medichem International), Tristel Sporicidial Wipes System* (Tristel) et une lingette imprégnée d'eau et de savon. L'étude n'était pas financée par des industriels, mais par les pouvoirs publics. 
 
Ils ont appliqué des solutions contenant des Sarm, des ERV et des Clostridium difficile sur des iPad* et les ont ensuite nettoyés avec les différents produits (en divisant l'écran en six parties). 
 
Les lingettes Sani-Cloth* et celles des marques Clorox et Tristel étaient les plus efficaces pour éliminer la contamination bactérienne. Mais toutes ces méthodes étaient moins efficaces pour détruire C. difficile. Les lingettes Tristel étaient spécifiquement plus performantes contre ces bactéries digestives. 
 
Néanmoins, globalement, les lingettes Sani-Cloth* étaient les seules à présenter un "effet résiduel", c'est-à-dire à protéger des infections après l'application. Après la recontamination avec des Sarm et des ERV jusqu'à six heures après, la surface nettoyée avec Sani-Cloth* restait dépourvue de bactéries. 
 
L'équipe britannique a également évalué l'impact de nettoyages successifs sur l'intégrité de l'appareil en passant les produits 480 fois en 40 jours. Ces opérations répétées avec Sani-Cloth CHG 2%* n'ont pas détérioré l'iPad*, rapportent les auteurs. 
 
Ils nuancent l'efficacité des méthodes de désinfection évaluées en rappelant qu'ils s'étaient limités à trois pathogènes. Ils préconisent néanmoins de nettoyer toutes les six heures les iPad* utilisés en établissement de santé avec les lingettes Sani-Cloth CHG 2%*. 
 
vib/sl

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda